Un designer chinois est à l’origine d’une campagne de prévention contre la « perte de liens humains » dont seraient victimes les populations, notamment dans les grandes métropoles chinoises. En cause : l’addiction au smartphone.

Loin d’être le premier, Shiyang He s’inquiète de la perte du lien généré par une utilisation anormale et abusive des technologies de l’information. Il exprime son inquiétude dans cette courte série de publicités au profit du Shenyang Center For Psychological Research, un centre de recherche chinois spécialisé dans la psychologie sociale, qui étudie les effets négatifs d’une surutilisation des smartphones sur les relations humaines.

Les trois publicités exposent des situations banales et typiques de la vie quotidienne où un téléphone géant vient séparer les individus physiquement. Tout échange verbal apparait compromis. Et pour cause, même en occident, où l’utilisation des smartphones n’a pas encore atteint son paroxysme, il n’est pas rare de se retrouver nez à nez avec une personne plongée dans son écran, incapable d’entretenir une conversation longue et profonde avec son interlocuteur.

Dans cette campagne, l’association aborde visuellement deux thèmes en particulier : la démission parentale et les problèmes de couples. Aujourd’hui, pour ceux qui abusent de ces technologies au point de perdre pied avec le réel, on parle de pathologies communicationnelles. Au Japon, certains hôpitaux doivent ainsi se spécialiser dans la cyberdésintoxiation. Comme toutes les « surconsommations » (alcool, drogue,..), l’abus du smartphone entraine des conséquences nuisibles sur les individus aussi bien sur le plan individuel (rupture, perte de capital relationnel,..) que sur le plan sociétal (aliénation, individualisme,..).

Si certains pourront trouver cette vision caricaturale vis à vis d’une situation relativement modérée en Europe, de très nombreux observateurs partagent une même inquiétude pour l’avenir et l’expriment à travers leur art respectif. Un phénomène particulièrement décrié au Japon, en Corée et en Chine où Life Smartphone, une vidéo critique de la dépendance au smartphone, a fait 24 millions de vues sur Youku en quelques jours ! Des partages de masse qui semblent démontrer une conscientisation collective autour de ce « problème » sans véritablement savoir comment l’enrayer si ce n’est en se forçant à consacrer du temps à l’autre.

new-finalFA0504

new-finalFA0504

new-finalFA0504


Source : behance.net / wikipedia.org

Donation