En Belgique, de plus en plus de gens s’interrogent : viande ou pas viande, pour eux, telle est la question ! Doute shakespearien qui porte non seulement sur l’utilité des protéines animales dans l’alimentation de l’homme et sur l’impact environnemental catastrophique des élevages de bœufs, moutons, porcs et volailles en tous genres… mais aussi sur la question du bien-être animal. Parmi eux, Yvan Beck, vétérinaire belge engagé dans la lutte pour la défense du bien-être animal et créateur du documentaire « Love Meat Tender »

Yvan Beck est vétérinaire depuis 30 ans. Sensible à la cause animale, il préside l’association « Planète Vie » qu’il a lui-même créée avec l’objectif de retrouver le sens de la relation entre l’animal, l’homme et la vie, considérés dans leur environnement naturel ou artificiel. Pour atteindre cet objectif, Yvan Beck a participé à la création de nombreuses initiatives à succès comme le « Jeudi Veggie » et la version belge du « Meat Free Monday », ainsi qu’au lancement de plusieurs actions de sensibilisation à la cause animale, de la publication d’ouvrages à la mobilisation contre les corridas et les delphinariums en passant par la lutte pour la modification du régime juridique de l’animal dans la loi belge.

« Si le système va droit au mur, il faut le changer et se donner les moyens de le changer » affirme-t-il en parlant de son action la plus éclatante : la production du documentaire « Love Meat Tender » réalisé par Manu Coeman et primé en 2012 au prestigieux Magritte du cinéma. Un film qui interroge la place de la viande dans nos conceptions alimentaire et sa folle envolée qui en a fait un produit « comme les autres » soumis à la règle du plus bas prix. Il en explore tous les enjeux de cette production, du culturel à l’économique, du politique à l’éthique. « Pourquoi est-ce qu’on les élèves comme ça ? Est-ce qu’on doit vraiment les manger ? » sont deux des questions qui reviennent le plus souvent parmi les élèves des nombreuses écoles de primaire et de secondaire visitées par Yvan Beck, qui utilise son film pour sensibiliser les plus petits à la problématique.

« En 2050, nous serons environ 9 milliards d’individus sur la Terre. Et pour nous nourrir en viande, il faudra compter… 36 milliards d’animaux d’élevage. Peut-on continuer à penser qu’on pourrait nourrir chaque habitant en lui donnant de la viande tous les jours ? »

Le portrait d’Yvan Beck réalisé par « Alors, on change ! », émission produite par 8 télévisions belges francophones, dont la RTBF et 7 télévisions locales. Son objectif : aller à la rencontre de citoyens à la fois ordinaires dans leurs profils et extraordinaires dans leurs démarches citoyennes, pour dresser leurs portraits, en toute simplicité. Regarder le portrait complet d’Yvan sur rtbf.be.

Le portrait de la semaine: Yvan, vétérinaire engagé dans la cause animale et créateur du documentaire « Love Meat Tender »…

Posté par Alors on Change sur lundi 16 novembre 2015


Source : rtbf.be