Quand le changement climatique s’invite dans Game of Thrones

    La série américaine Game Of Thrones est l’une des plus populaires à ce jour. Dans celle-ci, de mystérieux Marcheurs Blancs, venant du grand Nord, s’avancent inévitablement vers les sept royaumes des Hommes. Sauf qu’avec le réchauffement climatique, ça risque vite de se compliquer…

    Pour sa dernière campagne, Greenpeace a eu une idée plutôt originale. Parodier l’univers de la série Game Of Thrones avec un faux teaser. Une vidéo où l’hiver menace les royaumes amenant avec lui de bien étranges guerriers, pour y mettre en scène le changement climatique. Dans leur clip, qu’on pourrait croire issu de la série, on aperçoit un de ces Marcheurs Blancs sortir de la forêt, prêt à s’attaquer aux royaumes des Hommes. À l’exception près que la glace fond sous ses pieds…mettant brutalement un terme à l’histoire. Le fameux « Winter is coming » (l’hiver approche) souvent entendu dans la série se transforme alors en #WinterIsNotComing.

    « Quelques degrés de plus, ça change toute l’histoire.« 

    Par ailleurs, Greenpeace n’a pas oublié les réseaux sociaux pour sa campagne et lance une série de GIF animés toujours sur le thème de GOT, toujours sur fond d’humour. L’ONG a, par ailleurs, publié un site dédié à son action pour inviter les curieux à mieux se renseigner sur les spécificités du réchauffement climatique et s’informer sur les diverses actions de terrain entreprises par le groupe.

    « Si le réchauffement climatique poursuivait sa tendance actuelle, une espèce animale sur six risquerait de disparaître. »

    « Les énergies renouvelables représentaient 175 000 emplois directs et indirects en 2013. La transition énergétique pourrait en générer 600 000 d’ici 2030. »

    « Dangereux, onéreux, polluant, déclinant, non durable, non compétitif, etc. : le nucléaire est une impasse, l’énergie d’un modèle essoufflé qu’il est grand temps de renouveler. »

    « Alors que le nucléaire décline et que les griefs à son encontre sont aussi nombreux que terrifiants, la France demeure le seul pays à en tirer plus de 50% de son électricité. »

    « Des scénarios de transition énergétique existent pour que la France puisse fonctionner avec une électricité 100% verte à l’horizon 2050. »


    Source : greenpeace.fr