Secret Story : une ex-candidate dévoile l’envers malsain du décor

La vidéo fait le tour du web depuis quelques jours. On y découvre Morgane Enselme, participante de l’émission de télé-réalité Secret Story en 2011, qui évoque, pendant une demi-heure, les coulisses du show à succès importé des States. Depuis sa mise en ligne le 2 janvier dernier, la vidéo a été visionnée plus de 2 millions de fois.


Profitant de la fin de sa close de confidentialité qui réduit les candidats au silence par la crainte de représailles judiciaires, Morgane Enselme, demi-finaliste 2011 de Secret Story, a décidé de poster sur sa chaîne Youtube une vidéo très précise dans laquelle elle expose les coulisses du tournage de Secret Story. L’émission de télé-réalité diffusée sur TF1 et produite par la société cotée en bourse Endemol montre le quotidien d’une vingtaine de candidats isolés pendant plus de deux mois dans une même maison et en compétition entre eux, chacun devant préserver un secret.

Des manipulations dès le casting

« La téléréalité c’est comme un iceberg, avec la pointe qui dépasse et beaucoup de choses sous la surface », commente la jeune femme, qui détaille son expérience, depuis le premier casting jusqu’aux suites de son élimination. Fille de la journaliste transgenre Brigitte Boréale, elle refuse une première fois de participer à l’émission en 2007, avant d’accepter la proposition en 2011, avec pour mission de défendre le secret « Mon père s’appelle Brigitte ». Elle estime qu’on lui force la main dès le casting et que la direction exploite sa crédulité pour la pousser à accepter l’offre de participation. Face aux hésitations de la future candidate de la saison 2011, la production utilise des arguments d’ordre émotif, expliquant qu’en se joignant à l’émission, elle pourra défendre la cause de son père et celle des personnes de « troisième genre ».

« Dés le départ, c’est très spécial », poursuit Morgane Enselme, qui est isolée dans un hôtel la semaine précédente le début du tournage, en compagnie d’une femme chargée de la surveiller du matin au soir. Tous ses moyens de communication sont confisqués. Pour l’ancienne participante, la manœuvre a pour but de « nous habituer à obéir, à perdre notre intimité et surtout pour qu’on soit comme des lions qui sortent de cage quand on commence l’émission ». Avant même le début de l’émission, le piège psychologique est enclenché.

Donation

Des candidats et candidates poussés au bout

Les trois mois passés dans la maison le sont sous le signe d’une pression permanente exercée sur les 18 candidats de départ. « Entre ce que les gens voient et ce qui se passe à l’intérieur, il y a un précipice », insiste Morgane Enselme, qui juge qu’on cherche à pousser les candidats à bout avec l’ambition de créer des scènes chocs, qui permettent d’augmenter les audiences et de tenir en haleine les téléspectateurs. Au menu, une privation de toutes formes de divertissement, qu’il s’agisse de jeux de société, de télévision ou même de vulgaires crayons, une activation des deux douches chaudes pendant 30 minutes par jours seulement pour l’ensemble des candidats, mais aussi des techniques pour déboussoler les organismes, comme l’absence d’horloges.

Autant de « pressions psychologiques » sur les candidats, qui finissent par être à bout, en détresse, de quoi répondre aux objectifs de la production. La youtubeuse y voit un cocktail parfait pour créer les scènes tant attendues par les sponsors : des larmes, des disputes, des couples et du sexe. Endemol utilise ici « la matière humaine » de la pire manière possible dans un objectif commercial. Constamment sous le feu des caméras, les candidats tentent de se cacher en construisant des cabanes ou en menant leurs discussions sous des serviettes afin de retrouver un peu d’intimité et contrer l’autorité, se rappelle Morgane Enselme. D’autres inventent des langages pour échanger à l’abri de la production. Et s’il n’y « pas de scénario préétabli », il existe « des interventions de la production afin d’orienter nos comportements ». Enfin, l’ex-candidate parle également de triches manifestes en matière de candidats éliminés, ce qui est à la limite de la légalité (abus de confiance) vis à vis des téléspectateurs qui doivent payer pour voter.

« La souffrance et l’humiliation des autres, ce n’est pas un spectacle »

Morgane Enselme détaille les difficultés rencontrées à sa sortie de l’émission, obligée de prendre des somnifères pendant trois mois. Elle réalise à quel point les scènes diffusées ont été sélectionnées de manière à construire un scénario, mais surtout pour éliminer les échanges intellectuellement trop élaborés ou engagés : « On avait conscience d’avoir une responsabilité à l’égard du public et on avait débattu en faveur de l’acceptation des différences, du mariage gay, du don d’organes, de la place des femmes dans la société… […] Mais rien n’a été montré. »

Si la candidate tient à préciser que d’autres peuvent avoir une expérience différente de la télé-réalité, elle dénonce le fonctionnement de ce type d’émission : « la souffrance et l’humiliation des autres, ce n’est pas un spectacle », défend-elle. En dépit des critiques dont elle fait l’objet, manifestation d’une société qui pousse le voyeurisme à son extrême, la téléréalité continue à emporter un franc succès. Rien de surprenant. Ces émissions sont scrupuleusement étudiées – parfois même grâce au neuro-marketing – pour générer des pulsions primitives chez les spectateurs de manière à maximiser l’audimat, donc la portée commerciale du spectacle.

En 2014, des émissions comme Koh-Lanta ou Secret Story recueillaient en moyenne une audience respective de 6,5 millions et de près de 2 millions de personnes. Les annonceurs s’en frottent le mains. Les pires aspects de la psyché humaine manipulés au service du monde marchand. Car, finalement, pour quelles raisons existe encore la télé-réalité si ce n’est la course effrénée au pognon (via l’audimat), où tous les coups sont permis afin de manipuler les individus à tous les degrés de la production avec une efficacité digne des plus grandes écoles de management.

L’intégralité de l’intervention de Morgane Enselme peut être visionnée sur Youtube.


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉

Donation