On l’appelle « The Punisher » en raison de son t-shirt en référence au film du même nom mais aussi de son courage. Cet américain anonyme manifestait ce weekend contre les violences policières dont est victime la communauté afro-américaine quand il va prendre position face aux manifestants pour empêcher que la situation ne dégénère dans une violence incontrôlable. Un acte qui n’a pas laissé le web indifférent.

Ce weekend, la ville de Baltimore, aux États-Unis, a été secouée par un grand mouvement d’indignation suite aux funérailles de Freddie Gray, un jeune garçon Noir, décédé après son arrestation par la police. Négligence de la police ou acte raciste, les évènements de ce genre se multiplient dans le pays et la tension ne cesse de croitre entre la communauté afro-américaine et les pouvoirs locaux où ces évènements se produisent. Plus tôt en avril, un policier avait été filmé tirant dans le dos d’un homme désarmé, créant une indignation mondiale. D’autres évènements du même type ont secoué divers états du pays plus tôt cette année.

Si six policiers furent bien suspendus pendant l’enquête de la mort de Freddie Gray, les manifestations se sont succédées depuis l’annonce de la mort du jeune homme. En marge des funérailles du weekend dernier, quelques groupes d’individus ont attaqué les forces de l’ordre et détruit des biens publics, principalement des lycéens, rapportent les médias. Certaines personnes ont profité de la confusion générale pour piller des grandes surfaces.

Ces évènements démontrent une nouvelle fois que la haine se nourrit de la haine, autant que de la violence. Les médias américains semblent s’abreuver des images de guérilla urbaine, amplifiant le sentiment de chaos généralisé à partir de petits groupes de 20 à 30 jeunes perturbateurs en marge d’une majorité pacifiste souhaitant manifester leur indignation. Dans une conférence de presse, le révérant Bryant, qui a organisé plusieurs manifestations, estime que 99% des manifestants étaient pacifistes. Il pense qu’une minorité violente ne peut servir de justificatif pour stigmatiser un très large mouvement d’indignation. Pourtant, les images de violence semblent attirer toute l’attention, alors que la majorité calme disparaissait des écrans. Mais pas totalement…

marilungo-e1321695202310

C’est ici que le mystérieux Punisher intervient en créant un véritable buzz sur les réseaux sociaux. Assez de tragédie aux yeux de cet anonyme qui souhaitait visiblement éviter un nouveau drame. « Ne leur donnez pas une raison ! » peut-on l’entendre hurler plusieurs fois sur une vidéo capturée durant une manifestation ce weekend, s’interposant vivement entre les manifestants et la police. Les internautes vont s’emparer de son intervention sage et courageuse pour en faire un symbole d’une autre manière d’appréhender l’information. Autant les exactions de la minorité violente peuvent être condamnées, autant il appartient aux médias de montrer, dans un soucis de neutralité, les images d’une majorité, certes en colère, mais pacifiste, afin de ne pas tromper les téléspectateurs.


Source : nytimes.com / 20minutes.fr / independent.co.uk

Donation