Les Grands Voisins : ce lieu de vie solidaire au cœur de Paris

Ouvert il y a un peu plus d’un an seulement, le site des Grands Voisins, situé dans le XIVème arrondissement de Paris, a tôt fait de conquérir le cœur des parisiens et de fédérer autour d’un projet qui mêle vie associative et lieux d’échanges. Après plusieurs mois d’expérimentations, de cohabitation et d’occupation au sein de l’ancien Hôpital Saint-Vincent de Paul, une série documentaire revient sur les différents temps forts qui ont d’ores et déjà marqué l’histoire de ce lieu unique en son genre. On vous emmène ?

Réinvestir un espace inoccupé

L’initiative des Grands Voisins a émergé dans une volonté locale, encore trop rarement menée à bien, de réinvestissement de l’espace urbain disponible. En 2011, la maternité de l’hôpital Saint-Vincent de Paul, située en plein centre de Paris à quelques minutes de la place Denfert-Rochereau, est appelée à fermer, laissant à l’abandon pour plusieurs années un site de 3,4 hectares et de nombreux bâtiments.

C’est trois ans plus tard, en 2014, que l’association Aurore prendra l’initiative de réinvestir le lieu, et y mettra en place une structure d’hébergement d’urgence qui accueille aujourd’hui 600 personnes. Au total, ce sont environ 2000 personnes qui cohabitent désormais au quotidien sur le lieu, entre personnes sans-abri hébergées au sein des structures mises en place à cette fin, bénévoles, entreprises, artistes et coordinateurs divers.

Image @ Anaïs Lerma
Image @ Bastien Simon

Un lieu de vie solidaire et associatif

Depuis 2015, de nombreuses associations, projets et entreprises solidaires ont poussé tout autour du lieu, lui redonnant vie petit à petit jusqu’à en faire un endroit particulièrement vivant et foisonnant de bonnes initiatives. Ainsi, l’ancien hôpital est désormais occupé par diverses associations, mais aussi quelques entreprises qui participent à la vie de ce lieu unique au sein de la capitale. Des espaces partagés y sont disponibles pour la pratique de diverses activités artistiques, et des ateliers sont organisés régulièrement par les artistes en résidence.

On trouve également un bar-restaurant qui rencontre un succès certain auprès des visiteurs, et propose du mercredi au dimanche des repas élaborés à partir de produits frais et locaux. Des lieux d’exposition, des boutiques, ainsi que des showrooms ont également trouvé leur place sur le site, et un camping y a même vu le jour, permettant d’accueillir une centaine de personnes qui souhaiteraient profiter de l’endroit pour y séjourner le temps d’une nuit ou plus.

Images @ Anaïs Lerma

Une année pour s’imprégner des lieux

Afin de retransmettre au mieux l’esprit et l’ambiance qui se dégagent du lieu des Grands Voisins, Bastien Simon a arpenté le site à la rencontre de ses différents acteurs avec l’ambition de réaliser une série documentaire. Pendant un an, le jeune documentariste a travaillé sur place, tentant de se fondre dans ce paysage divers et en mouvement perpétuel auquel l’ancien hôpital doit toute sa magie.

Au cours de cette année riche en rencontres et en expériences, le jeune homme a eu l’occasion de se familiariser aux différentes structures qui habitent le lieu. « Je suis arrivé sur le site en octobre 2015 et ai commencé mon sujet de documentaire en janvier 2016. Dès lors j’ai entrepris de réaliser un film par mois pour suivre, tel un journal de bord, le projet dans son ensemble. Le site comporte des potagers, des poules, un banya, une serre aquaponique, une chocolatière, un luthier, un café central associatif, une monnaie locale, un camping en été, un petit terrain de foot fabriqué maison, une scène de spectacle… », nous dit-il, enthousiaste.

Image @ Anaïs Lerma
Image @ tataloeil.canalblog.com

Aujourd’hui, Bastien Simon s’attèle à la réalisation d’un documentaire long-format qui permettra aux spectateurs de suivre différentes histoires de personnes qui ont vu leur existence se transformer grâce au lieu. S’il est appelé à fermer courant 2017 pour faire place à un éco-quartier, le site des Grands Voisins témoigne en tout cas d’une belle réussite, née de l’envie commune de redonner vie de la plus belle des façons à un lieu délaissé, en le chargeant de l’énergie positive de la solidarité et du partage. Dans l’espoir que ceci puisse planter des graines et donner des idées ailleurs…


Sources : LesGrandsVoisins.org / Latélélibre.fr / BastienSimon.fr