On assiste à une véritable course pour assainir tous les domaines du quotidiens avec des solutions plus ou moins écologiques, parfois véritablement utiles, parfois du ressort du greenwashing. Le monde du jardinage de maison ne fait pas exception. Depuis quelques années, le cabinet « Bionicraft », basé à Taïwan, ré-explore nos intérieurs en concevant des objets du quotidien utiles avec pour ambition de limiter le gaspillage et même d’encourager des comportements responsables. Leur dernière invention, des pots de fleurs d’intérieur conçus à partir de déchets alimentaires recyclés. 

Des objets d’intérieur entièrement recyclés et recyclables, voici le pari de « Bionicraft ». L’entreprise, composée de biologistes, d’architectes et de designers, est engagée dans le développement de matériaux biosourcés et biodégradables, dans l’objectif de protéger l’environnement. Elle s’est imposée comme défi de montrer qu’il était possible de réinventer la manière de concevoir les objets afin de rendre les produits éco-responsables dans tous les aspects de notre vie.

Crédit image : Bionicraft

Le gaspillage alimentaire, un problème mondial

C’est en apportant une solution au gaspillage alimentaire que « Bionicraft » entend proposer une réponse à cette problématique. « Nous essayons de proposer des solutions innovantes en matière de recyclage des aliments », explique Yang Kai-Wen directeur des opérations au sein de l’équipe. Selon lui, « le gaspillage alimentaire peut non seulement être considéré comme un problème, mais aussi comme une ressource, permettant notamment d’imaginer des solutions durables par l’intermédiaire du recyclage. C’est non seulement une piste pour réduire l’impact des consommations au quotidien, mais cela nous promet également un meilleur futur pour l’environnement », explique-t-il.

Pour cause : selon l’Organisation des Nations Unies pour la Nourriture et l’Agriculture, environ un-tiers de la production mondiale de nourriture produite pour la consommation humaine chaque année — soit environ 1.3 milliards de tonnes — est perdue ou gaspillée et finit dans des décharges. « Les déchets organiques alimentaires sont un fardeau pour l’environnement et bien que la sensibilisation à ce problème ait progressivement commencé à changer les comportements, nous voulions avoir une approche plus proactive afin de réduire ce qui a déjà été créé » selon Brooklyn Chao, fondateur de « Bionicraft ». « Nous avons essayé de trouver une solution qui traite du problème des déchets organiques alimentaires comme une ressource et d’en faire usage de manière honorable », complète-il.

Pour développer « de nouvelles méthodes de construction », il faut « une pensée transdisciplinaire », précise Yang KaiWen. D’où l’intérêt de faire travailler côte à côte des architectes, des designeurs, mais également des chercheurs.

Crédit image : Bionicraft

Transformer les déchets en ressource

Premier fruit de ces réflexions, il y a deux ans, le lombricomposteur Biovessel. L’objet, au style moderne et épuré, s’intègre au mieux avec d’autres meubles d’intérieur. Ce dispositif encourage la réduction de la quantité des déchets dans nos poubelles, y compris pour ceux qui n’ont pas de jardin, tout en produisant un substrat de culture pour les plantes. Plus récemment, la petite équipe a développé des pots pour des plantes d’intérieur entièrement conçus à partir de fibres de déchets alimentaires.

Donation

Ces pots modulaires « Alphapots » peuvent être imbriqués les uns aux autres selon les souhaits et l’imagination de chacun. Il sont entièrement biodégradables, si bien qu’ils peuvent être jetés au compost et même plantés en pleine terre, selon l’entreprise. Alors que la phase de test est désormais terminée, une compagne de pré-vente à été lancée pour débuter la commercialisation de ces pots. « Alphapot est pris à la nature est retournera à la nature, transformant le gaspillage alimentaire en un cercle vertueux », se réjouit déjà Yang Kai-Wen. Est-ce un des futurs de l’éco-conception ? En tous cas, pouvoir enfin jardiner sans s’encombrer de pots en plastique qui finiront tôt ou tard à la poubelle ou dans l’océan semble une assez bonne idée.


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉☕

Donation