Agir ou Subir le changement climatique ? Alors que celui-ci semble inévitable et que nos efforts se portent sur une maigre limitation du réchauffement, comment peut-on trouver sa place de citoyen et acteur de changement ? Hubert REEVES s’exprime sur ces questions dans une intervention finement menée qui a le mérite de remettre les pendules à l’heure…

Qu’on le veuille ou non, le changement climatique, il faudra apprendre à le vivre tous ensemble. Que ce soit en matière de modification de l’environnement, d’application d’alternatives ou dans la prévention de crises humanitaires, nous ne pourrons pas échapper à nos responsabilités individuelles et collectives, en tout particulier dans les pays industrialisés qui fondent leur économie sur l’abondance des énergies fossiles.

Comment adapter nos comportements ? Quelle nouvelle gouvernance peut être envisagée ? Quelles actions à mener dans les territoires et au niveau national ? Quelles mesures doivent être engagées pour réduire les effets attendus du changement climatique ? Ces questions ne laissent personne indifférent. Il faudra pourtant les affronter avec sagesse et introspection. À la veille de la conférence internationale sur le climat (COP21) qui se tiendra à Paris en fin d’année, des voix se lèvent et expriment leurs points de vue. Dans le cadre des travaux du Conseil économique, social et environnemental, Hubert REEVES, astrophysicien de renom et président de Humanité-biodiversité, s’exprime à ces sujets.

Pour Hubert REEVES, il faut à la fois avoir les yeux ouverts sur la réalité des faits sans céder à un alarmisme qui détruirait tout espoir. Déplorer n’est pourtant pas suffisant. Chaque comportement, aussi insignifiant soit-il, doit susciter des interrogations puis des actions et enfin des progrès. Selon lui, la vie va diamétralement changer vers plus de frugalité et il conviendra à chacun de s’y adapter, et à d’autres de prévoir cette transition, l’encourager ou même en devenir les acteurs. « Quand le bateau coule, les matelots cessent de se disputer et luttent ensemble ! » estime Hubert REEVES. Et si cette crise écologique était également une opportunité de nous unir pour mieux penser global et agir local ?


Source : humanite-biodiversite.fr / Image : commons.wikimedia.org

Donation