Rencontre avec Defakator, le youtubeur qui défèque sur les fakes !

Face à des médias mainstream dont l’orientation est plus que jamais palpable, YouTube est devenu le terrain propice du business des fausses informations. Sous le nom de « Defakator », un citoyen anonyme a décidé de faire contrepoids à ces hoax en démêlant le vrai du faux non sans humour. Une à une, il dissèque avec pédagogie les vidéos qui traitent de science et de technique, en invitant les internautes à adopter quelques réflexes intellectuels utiles pour se prémunir des théories qui ne trouvent aucun fondement scientifique.

Defakator est un ingénieur de formation ce qui lui a « donné une culture scientifique de base » et le goût de chercher la vérité. Il a développé une chaîne YouTube entièrement consacrée à la désinformation généralisée que l’on peut observer sur internet. En effet, sur la toile, théories du complot, fausses expérimentations, informations sensationnalistes et rumeurs se propagent à une vitesse importante et inquiétante. Une activité lucrative qui se fait souvent au profit de groupes défendant des positions ouvertement réactionnaires, racistes ou homophobes (relire « Comment en finir avec les Illuminatis ? »), ou de personnes qui exploitent la crédulité pour se faire de l’argent sur leur dos (par l’intermédiaire des publicités Youtube notamment).

Chasseurs de fantômes du dimanche, théoriciens de la terre plate ou encore « chercheurs » en énergie libre, ces derniers tirent avantage de la « bulle » que créent les réseaux sociaux pour embobiner les internautes. La science n’est pas épargnée par le phénomène, avec nombre d’expériences « scientifiques » spectaculaires, mais fausses. Ces vidéos manipulatrices, qui vendent souvent du rêve dans un mon désenchanté se multiplient partout et en toutes les langues. Mais ces vidéos trompeuses sont souvent si mal faites qu’elle deviennent un terreau pour l’humour. C’est ici que le Defakator intervient.

« La station ISS n’existe pas. C’est un complot ! »

« Il n’y a plus un seul domaine qui n’ait pas son lot de théories nauséabondes »

Interrogé, Defakator se présente comme « une sorte de de super héros qui essaie de lutter contre la manipulation sur le net, et en particulier sur YouTube ». L’homme masqué, qui réunit désormais une communauté de plus de 28.000 abonnés, réagit aux vidéos populaires qui colportent des théories « qui sont infondées scientifiquement ». Ainsi, il démonte les nombreuses vidéos, parfois visionnées plus d’un million de fois, qui présentent des techniques pour produire de l’énergie infinie et gratuite ou celles qui affirment que les programmes de recherche spatiaux n’existeraient pas sur fond de « on nous cache tout ». L’engouement pour ces hoax peut étonner. Il s’explique par le fait que l’humain est facilement enclin à analyser le monde par le biais d’une théorie simplificatrice, plutôt que de se fonder sur les structures sociales complexes qui permettent souvent de comprendre les comportements individuels et collectifs des sociétés. Internet est devenu un pourvoyeur inépuisable de théories simplificatrices à une réalité complexe, souvent délivrées par des non-experts sans l’ombre un background scientifique.

Il ne faut pas se mentir, il y a de très bons fakes

Aussi, il faut constater que les plateformes participatives, où chacun est libre de produire des contenus, ont des limites, nécessitant intelligence et prudence dans les choix des contenus visionnés. « Comme c’est sans filtre, tout y est permis… et on voit s’y reconstituer des réseaux d’influence, qu’ils soient idéologiques, religieux, communautaires ou politiques », analyse celui qui observe régulièrement comment une fausse information se propage sur la toile. Par exemple, il y a quelques années, l’information selon laquelle des islamistes en colère avaient fait bannir les illuminations de Noël en Suède avait circulé sur Facebook, comptabilisant plusieurs dizaines de milliers de partages pour des millions de personnes touchées. Un faux monté de toute pièce et, qui plus est, de mauvaise qualité… Mais le mal était fait.

Internet s’est donc transformé en véritable labyrinthe : distinguer le vrai du faux, au delà des opinions politiques divergentes, peut parfois être un véritable casse-tête. Car il existe naturellement nombre de médias alternatifs ou de contenus Youtube d’excellente qualité ! La situation du web en matière de qualité de l’information n’est donc pas binaire. Mais l’effet de bulle peut induire rapidement en erreur. Beaucoup de personnes manquent de réflexes et n’interrogent pas la source de l’information qu’ils vont juger fiable sans recul : « a priori, si on m’envoie un lien ou s’il circule dans mon réseau, c’est que ça va m’intéresser et que je peux cliquer dessus en confiance ». Defakator n’a pas la prétention de convaincre ceux qui sont déjà adeptes des théories les plus brumeuses dont il est souvent difficile de s’extraire. Mais il espère que ses vidéos puissent avoir un effet préventif.

Un vecteur d’une pédagogie indispensable

Alors que les vidéos sont devenues un moyen de communication particulièrement efficace et viral sur les réseaux sociaux (au grand malheur des articles de fond et des études), Defakator s’est fait une place parmi les YouTubeurs, maîtrisant les codes à sa manière. Quand nous lui demandons de se présenter, il rappelle immédiatement, avec son ton habituel, qu’il n’est payé « ni par la NASA, ni par les Illuminatis », une attaque qu’il lui est régulièrement faite, aussi surprenant que cela puisse paraître. Il assume entièrement son franc parler et son penchant pour l’humour noir, souvent accompagné d’un sarcasme maîtrisé. « C’est un personnage qui me ressemble dans sa manière de s’énerver devant son écran, d’être un peu de mauvaise foi… et en même temps c’est un super héros un peu merdique. Son costume est merdique. Il explique qu’il défake sur les fakes, ce qui est évidemment sujet à toutes les mauvaises interprétations possibles. Et puis, il y a toujours un moment où il essaie de se livrer à une expérience, à une mise en pratique, et la plupart du temps c’est aussi foireux que les vidéos dont il a parlé », résume le créateur. On se prend vite au jeu et ses vidéos sont assez entrainantes.

Sous certaines vidéos, ou dans certains forums, on lit des contributions qui montrent que les gens ne sont pas toujours capables de défendre les arguments de certaines causes, mais ils y adhèrent par principe.

Quelle sera la suite ? Désormais présent sur Tipeee, Defakator rassemble aujourd’hui autour de lui une belle communauté. Dans sa dernière vidéo, il a décidé d’élargir son champ d’intervention et ne imite plus son analyse à YouTube, mais y intégre également la presse mainstream. Ainsi, il analyse avec critique la manière dont les grands médias traitent la question nucléaire, reprenant à leur compte, et bien souvent sans les vérifier, les arguments de l’industrie et de ses lobbies. De quoi rappeler que le monde n’est ni noir ni blanc, et que les fausses informations permettent aussi à la sphère politico-médiatique de défendre des positions idéologiques ainsi que des intérêts économiques.


Propos recueillis par l’équipe de Mr Mondialisation

Chaîne YouTube de Defakator