« Et pourquoi pas marier son chien ou son camembert tant qu’on y est ! » C’est en substance les propos qu’il a été possible d’entendre au petit matin sur France Inter sans l’ombre d’une remarque du journaliste. Il ne faudrait surtout pas porter atteinte à la libre homophobie qui s’exprime de manière décomplexée à heure de pointe. Un discours, parmi d’autres, d’une violence inacceptable qui semble pourtant le reflet des préoccupations d’un certains nombre de français qui trouvent écho aux discours politiques d’une droite plus que jamais conservatrice et réactionnaire. L’illustratrice Muriel Douru a vivement réagit à ces propos à travers une mini-BD devenue virale.

On ne vous présente plus Muriel Douru, une illustratrice professionnelle Diplômée de l’école Supérieure des Arts Appliqués Duperré qui se fait remarquer depuis quelques temps pour ses commentaires illustrés de l’actualité à travers ses mini-BD publiées sur son blog. L’auteure est également la première en France à prendre le risque de publier un livre pour enfants sur la question de l’homoparentalité. Quel choc pour elle, comme pour tant de Français, d’entendre l’homophobie s’exprimer de manière décomplexée sur une grande radio nationale, entre deux pages de publicités. En pleine crise sociale et environnementale historique, on se questionne sur la priorité des français et surtout la grande confusion qui règne quand il est question de traditions ou de valeurs. L’artiste engagée se propose une nouvelle fois de publier sa BD sur nos pages. À vous de juger…


 

Donation