Pérou : on fait revivre les savoirs liés aux plantes médicinales

Au Pérou, autour de la ville Huaraz, les montagnes de la Cordière des Andes sont riches d’une flore exceptionnelle. Depuis toujours, les populations y cultivent certaines plantes locales en raison de leurs propriétés médicinales et de leur capacité à apaiser et soigner certains maux. Néanmoins, les connaissances relatives à ces plantes ont tendance à se perdre. L’association Coop Naturae veut remettre en valeur ce patrimoine naturel ainsi que les savoirs qui y sont associés.

Promouvoir la santé du sol, des plantes et des communautés grâce à l’utilisation durable et respectueuse des plantes médicinales locales au Pérou, dans la Cordière des Andes à proximité de la ville de Huaraz : c’est l’objectif de la jeune association Coop Naturae, qui souhaite non seulement participer à la re-diffusion des savoirs parmi les habitants et les habitantes, mais également promouvoir ce patrimoine par la confection d’huiles essentielles.

Crédit image : Coop Naturae

Des plantes aux nombreuses vertus médicinales

En effet, Coop Naturae a pour objet de « protéger et de valoriser les savoirs autochtones qui ont un rapport avec les plantes médicinales » explique Amélie, co-fondatrice de l’association et résidant actuellement en France. Avec Mila, une péruvienne qui, après avoir suivi des études en France, a créé une coopérative d’exportation d’huiles essentielles à Paris et de Carlo, qui travaille depuis une vingtaine d’années au Pérou dans des projets liés aux plantes médicinales locales avec des ONG environnementales, elle s’engage pour que cette biodiversité soit reconnue à sa juste valeur.

La région compte en effet des plantes cultivées depuis bien longtemps pour leurs propriétés. Parmi elles, on compte par exemple la Manayupa (Nom scientifique : Desmodium Molliculum), espèce qui pousse entre 1000-3500 mètres d’altitude, dans les sous-bois. Par voie orale, elle est utilisée contre les inflammations (internes et externes), les inflammations rénales, les diarrhées, les douleurs d’estomac ou encore les inflammations des ovaires. Autre espèce pouvant être également mentionnée, la muña (nom scientifique : Minthostachys), plantes caractéristiques de la région, conseillée pour soigner les coliques, les problèmes de digestion, les parasites d’estomac, les douleurs d’estomac ou encore les diarrhées.

Crédit image : Coop Naturae
Crédit image : Coop Naturae

Re-diffusion des savoirs à l’échelle locale

« Mais ces savoirs sont en déclin et le gouvernement du Pérou ne les met pas forcément en lumière », regrette Amélie. « Certaines de ces plantes sont encore cultivées,  mais tout le monde ne sait plus à quoi elles servent », précise-t-elle encore . Avec Coop Naturae, la jeune femme et ses collègues espèrent « raviver les savoirs et permettre que les connaissances se diffusent le plus largement possible ». D’abord, par l’intermédiaire d’ateliers ouverts, dont les premiers destinataires sont les agriculteurs ainsi que les personnes qui possèdent des jardins vivriers dans la région. Au contact de spécialistes et en partenariat avec les membres des communautés autochtones, ces rencontres seront l’occasion d’échanger les compétences. Ces moments collectifs doivent également permettre de « promouvoir une agriculture respectueuse, d’encourager une bonne gestion de l’eau et de présenter des techniques d’amélioration des sols en présence d’agronomes et de spécialistes », complète Amélie.

Par ailleurs, grâce à une campagne de financement participatif en Espagnol, Anglais et en Français, l’association souhaite rédiger et publier un ouvrage dans ces trois langues dans lequel seront « recensées les plantes médicinales locales ainsi que savoirs qui les entourent ». Une partie des plantes répertoriées ne se retrouvent que dans la Cordière des Andes. Enfin, à terme, une coopérative d’huiles essentielles pourrait voir le jour, pour aider à l’autonomisation des habitants et des habitantes. À l’heure où il s’agit de remettre en avant le travail indispensable du monde paysan et ses traditions, le projet raisonne inévitablement avec des problématiques les plus actuelles.

Crédit image : Coop Naturae

Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Soutenez-nous aujourd’hui en nous offrant un thé 😉