L’homme qui recyclait les déchets plastiques en maisons pour sans-abris

Le colombien Oscar Mendez a mis sur pied une entreprise de recyclage des déchets plastiques qui permet la production de briques à très bas coût. Avec les « Conceptos Plasticos », c’est une nouvelle porte qui s’ouvre dans la construction, permettant notamment de bâtir rapidement des logements pour les sans-abris ou les victimes de catastrophes. Une entreprise à fort impact environnemental, social, mais aussi économique.

D’une brique, deux coups : créer des logements en matériaux recyclés

Il aura fallu 12 ans de recherche à Oscar Mendez, pour mettre sur pied sa brique révolutionnaire, aussi facile à assembler que des LEGOs, et réalisée à partir de déchets recyclés. L’entreprise «Conceptos Plasticos » se propose de répondre à la crise des logements en Colombie de façon radicale, tout en offrant une deuxième vie aux déchets plastiques. Ainsi, l’entreprise récupère emballages plastiques, résidus électroniques et vieux pneumatiques pour réaliser la brique.

Comme l’indique Oscar Mendez dans la présentation de son projet sur le site ChangeMakers, il est important aujourd’hui de pouvoir faire d’une pierre deux coups. Ce qui signifie répondre en même temps aux deux grandes crises contemporaines : celle des logements et celle du traitement de nos déchets plastiques.

maison_plastique_4Crédit : theventure.com

maison_plastique_2

Comme il le rappelle, près de 40% des populations d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie souffrent de logements précaires. Le but de Conceptos Plasticos est aussi de permettre à ces personnes de bénéficier d’un logement décent. Le plastique, quant à lui, ne bénéficie pas encore d’un traitement satisfaisant, de par sa multiplicité qui en fait un matériau difficile à recycler, et met 500 ans à se dégrader dans la nature.

Un concept qui fait son chemin

Avec une facilité de construction qui permet de bâtir un habitat de 40 m2 en 5 jours sans connaissance nécessaire en architecture ou en bâtiment, il est facile de voir se développer ces bâtisses d’un nouveau genre. Ainsi, 1400 m2 ont déjà été construits, proposant une alternative sûre aux maisons de tôles et aux bidonvilles. Un autre contrat est en cours pour la construction de 700 m2 supplémentaires. Certes, ce n’est qu’un début, mais très prometteur.

Autre atout de ces constructions : la facilité avec laquelle elles peuvent se démonter, garantissant une certaine mobilité de la construction, mais aussi limitant son impact durable sur l’environnement. L’objectif annoncé d’Oscar Mendez est de faire rempart à la crise des logements qui touche la Colombie rurale après plusieurs conflits armés qui ont renvoyé les populations vers les villes. Pour cela, l’entreprise compte mettre en place une économie circulaire autour du plastique afin de permettre la construction des 1,200,000 logements manquants. Voilà qui tombe bien, les projets de récupération du plastique, notamment dans les océans, se multiplient en amont.

Aujourd’hui, les Conceptos Plasticos ont une capacité de recyclage de 100 tonnes de plastique par mois, et cherchent à arriver à 300 tonnes, ce qui permettrait la construction de 50 habitations par mois. Quant à la mise en place de cette économie circulaire, Oscar Mendez y voit l’assurance de la création de nouveaux emplois. Une solution toute trouvée à la troisième crise qui touche la Colombie rurale, économique cette fois.

maison_plastique_3

maison_plastique_5


Sources : Conceptosplasticos.com / Changemakers.com / Photographies :