Nourrir son chien avec des croquettes saines, c’est le pari que se sont lancé deux frères Français, Basile et Maxime, fondateurs de la marque Reglo. Engagés pour la sauvegarde de l’environnement, ils ont également tenu à ce que leurs croquettes soient un maximum éco-responsables d’où leur choix de les concevoir à base d’insectes et non plus de viande d’élevage. Un choix qui peut sembler paradoxal mais qui réduit drastiquement l’empreinte écologique de la nourriture canine.

Les fondateurs de Reglo

Reglo, c’est une histoire de famille, celle de deux frères, Basile et Maxime, qui ont grandi dans la campagne normande avec un père vétérinaire rural et des grands-parents agriculteurs. C’est donc tout naturellement que leur respect de la nature et des animaux s’est développé.

« Nous avons passé notre enfance à la campagne et n’avons jamais été familiers des produits ultra-transformés de l’industrie agroalimentaire. » – Basile Et Maxime

L’élément déclencheur qui aboutira à la création de Reglo viendra du plus jeune frère, Basile, 27 ans. Il a été particulièrement sensibilisé à la cause environnementale après un séjour de quelques mois en Islande où il a pu constater de ses yeux la fonte des glaciers et la dégradation de la nature par l’activité humaine. Un voyage qui lui a fait changer ses habitudes de consommation et réduire sa consommation de viande industrielle.

Alors bénévole à la SPA locale du Havre durant ses études de gestion, il s’est aperçu du manque de transparence et de la forte consommation de viande dans l’industrie de l’alimentation animale. À la fin de ces études, au début de l’année 2019, il s’est alors consacré au développement de son projet de croquettes saines tant pour l’environnement que pour la santé des animaux.

Il a été rejoint début 2021 par son grand frère Maxime, 28 ans. Ingénieur en informatique et lui aussi particulièrement soucieux des enjeux environnementaux, il ne trouvait plus de sens au travail qu’il effectuait pour des entreprises de services et logiciels. Depuis la création de Reglo, il a aidé autant que possible Basile sur son temps libre avant de quitter son « sacro-saint » CDI bien payé pour se consacrer pleinement à la cause.

« Amoureux des animaux et de la nature, proposer des produits sains, faciles à comprendre et respectueux de l’environnement pour les animaux de compagnie, s’est fait naturellement pour nous. »

L’élaboration des croquettes Reglo

La recette définitive de Reglo résulte de neuf mois de recherches et développement, ainsi que de tests sur le terrain. Pour ce faire, les deux frères se sont entourés de spécialistes pour déterminer la meilleure recette, répondant à leurs exigences. Ainsi, la recette même a été développée par une équipe d’ingénieurs en nutrition animale spécialistes des animaux de compagnie mais aussi de l’utilisation d’insectes pour les animaux des zoos (girafes, singes…). Ils ont veillé à compléter les recommandations d’apports nutritionnels dictées par les instances européennes.

Sur ce point, les fondateurs de Reglo précisent que les réglementations de l’industrie de l’alimentation pour animaux sont trop légères à leur goût, contrairement à la croyance populaire. Elles sont en effet proposées par les grands fabricants eux-mêmes, via leur fédération. C’est notamment pour cette raison que les normes d’étiquetage et de traçabilité ne vont pas dans l’intérêt des consommateurs.

La fabrication des croquettes dans des conditions sanitaires très strictes est assurée par un fabricant d’alimentation pour chien historique, dirigeant d’une des dernières entreprises familiales indépendantes en France. Et une dizaine d’éleveurs canins partenaires ont fait tester les croquettes à plus de 100 chiens d’une quinzaine de races jusqu’à obtenir des résultats satisfaisants concernant l’appétence et la digestion de la recette (plus de 15 essais furent nécessaires avant la mise au point définitive).

Pour détailler la composition des croquettes Reglo, celles-ci contiennent 70% de protéines animales provenant de 30% de poudre d’insectes. Les 70% d’ingrédients restants se répartissent donc entre la patate douce, les pois, les lentilles, l’huile de colza, la pulpe de betterave et de chicorée, la levure de bière, les minéraux, le fenugrec, les extraits de yucca et d’agrumes. Des éléments naturels. Les fondateurs l’expliquent ainsi : « La première intention de Reglo est de proposer un produit sain, et donc composé en majorité de protéines d’origines animales de premier choix. Les autres ingrédients permettent de compléter la recette avec des végétaux et minéraux afin d’apporter tous les nutriments et l’énergie dont les animaux carnivores ont besoin au quotidien (dont l’indispensable vitamine B12), dans une recette appréciée des animaux. La démarche consiste également à se passer de tous les ingrédients controversés de l’industrie : céréales et autres ingrédients économiques, colorants, conservateurs et appétants chimiques, etc. »

Les croquettes Reglo sont adaptées à tous les profils de chien alors qu’en animalerie, pour la même marque de croquettes on observe des déclinaisons selon la taille, la race, l’âge… Une segmentation qui serait plutôt le fait d’une manœuvre marketing que de la nécessité de répondre à des besoins particuliers. Car lorsqu’on prend connaissance des compositions de ces croquettes « personnalisées » par race, on se rend compte qu’elles sont sensiblement identiques. Dans les faits, un chien a les mêmes besoins nutritionnels quelle que soit sa race ou son âge. Seules les calories dont ils ont besoin varient selon des facteurs comme l’âge ou la stérilisation.

La recette unique de Reglo permet de simplifier le choix des consommateurs, de démystifier l’industrie de l’alimentation pour chiens et surtout d’apporter tous les nutriments dont les animaux ont besoin à chaque repas. Il suffit simplement d’adapter la portion à la taille du chien ainsi qu’à son activité. L’entreprise prévoit néanmoins de proposer sa recette en deux tailles de croquettes, afin de faciliter la mastication des animaux de différentes tailles.

Il est à noter toutefois que les chiots ont réellement des besoins nutritionnels différents des chiens adultes pour assurer leur croissance, notamment en termes de protéines, vitamines et minéraux. Selon leur race et l’avancement de leur croissance, une alimentation spécifique est nécessaire jusqu’à leurs 6-8 mois. Ils peuvent ensuite passer aux croquettes pour chiens adultes, qu’ils consommeront tout le long de leur vie.

Le délicat remplacement de la viande

Concernant l’élaboration des croquettes, le plus grand défi pour Reglo a été de se passer totalement des produits dérivés de l’industrie de la viande. En effet, à ce jour, c’est la norme dans le secteur ! À force d’essais et d’un accompagnement rigoureux par des experts en nutrition, les graisses animales et concentrés chimiques de foie de volaille habituellement utilisés dans cette industrie ont pu être entièrement remplacés. Ces produits dérivés de viande efficaces car très odorants ont été changés par des équivalents naturels et végétaux tout en étant aussi appétant que la viande. Une première pour une marque de croquettes aux protéines d’insectes en France.

Concernant l’insecte dont les protéines sont à la base des croquettes Reglo, c’est l’espèce « Hermetia Illucens » ou mouche soldat noire qui a été sélectionnée. Les critères qui ont conduit à ce choix ont été leur haute digestibilité (plus facile à digérer que du poulet !), et leur haute teneur en protéines : 60g de protéines pour 100g. Leur production est réalisée par le leader européen de cette jeune industrie, situé au Pays-Bas. Des normes sanitaires et environnementales très strictes ainsi qu’une expertise nutritionnelle et technique ont décidé Reglo à ce partenariat, même si à terme la marque veut relocaliser la production en France, sans que cela ne se fasse au détriment de la qualité de leur produit.

Les fondateurs de Reglo nous racontent d’ailleurs à quel point le fonctionnement de l’élevage d’insectes les a fascinés : « Les larves ont un apport en protéines idéal au bout de 14 jours, et cela sans antibiotiques ! Elles sont nourries uniquement avec des végétaux, en partie récupérés dans une démarche d’économie circulaire auprès des exploitations agricoles avoisinant l’élevage. Celui-ci étant par ailleurs totalement hermétique, il ne peut avoir d’impact sur les écosystèmes extérieurs. Les insectes ayant besoin de moins de nourriture que les autres animaux pour se développer, leur impact environnemental est très réduit. Environ dix fois moins d’émissions de CO2 que pour produire de la viande ! C’est parce qu’ils n’ont pas besoin de quantités astronomiques de céréales qu’ils apportent les protéines animales les plus respectueuses de l’environnement.

Leur élevage a lieu dans des bâtiments fermés que l’on pourrait qualifier de fermes verticales. Ils sont élevés en très forte concentration dans des bacs entreposés en colonnes, dans des conditions proches de celles de leur milieu naturel. Nous avons en partie choisi les insectes car ils n’ont pas de terminaisons nerveuses capables de transmettre la douleur. Lorsqu’ils sont arrivés à maturité et afin de s’assurer de leur bien-être, notre fournisseur fait baisser la température des insectes jusqu’à les plonger dans un état hibernal grâce à des conduits d’eau froide. »

C’est à ce jour le moyen le plus « humain » de produire des protéines animales en grande quantité, sans souffrance animale et à un bilan écologique très bas. Les oppositions sont avant tout morales, tant du côté de l’anti-spécisme le plus radical que des réactionnaires qui préfèrent continuer de sacrifier des mammifères dans des conditions déplorables.

De nouveaux produits à venir

La marque prévoit de se diversifier en proposant une gamme d’alimentation complète pour chat, en développement depuis le début de l’année avec l’aide de leurs partenaires nutritionnistes. Des croquettes pour chat aux protéines d’insectes verront ainsi le jour d’ici fin 2021. En 2022, des croquettes pour chaton et chiot ainsi que des pâtées et friandises devraient venir compléter l’offre Reglo.

À la question de savoir si Reglo compte aussi lancer une gamme de croquette véganes, les deux frères expliquent que la molécule de taurine, indispensable aux chats, ne se trouve que dans les protéines d’origine animales. D’où l’impossibilité de proposer une recette végane, qui serait de plus une contradiction avec la nature carnivore de nos compagnons à quatre pattes qui, contrairement à l’humain, n’ont pas le choix. D’autant plus que ceux-ci ont un système digestif beaucoup plus réduit que les omnivores, ce qui leur rend la digestion de végétaux plus fastidieuse et inconfortable. Reglo envisage tout de même de proposer des friandises véganes car celles-ci ont un apport nutritionnel très faible et servent de récompense. À petite dose, cela n’est pas problématique pour la santé de nos amis carnivores, à l’inverse d’une diète entièrement végétale.

Interrogés sur la possibilité d’avoir une production 100% française pour réduire davantage leur impact carbone, les deux frères nous répondent : « Nous avons pour objectif d’avoir un produit 100% français en levant petit à petit les contraintes auxquelles nous faisons face. Pour vous donner le détail : nos emballages sans plastique proviennent de Gascogne, les insectes et l’enrobage proviennent des Pays-Bas, les autres ingrédients sont majoritairement d’origine française. Pour ces derniers nous allons réussir à nous fournir totalement en France d’ici la fin de l’année, quitte à retirer les ingrédients que nous ne parvenons difficilement à trouver en France. Concernant les insectes, les fermes verticales françaises sont moins avancées que celle de notre partenaire Hollandais, il faudra attendre encore un peu. Enfin concernant l’enrobage végane, très peu de marques ont fait le choix de l’utiliser à la place des produits dérivés de viande ultra-concentrés utilisés habituellement. Il est seulement fabriqué aux Pays-Bas. »

Au niveau de la distribution, Reglo envisage également vendre ses croquettes dans des commerces de proximité (elles ne sont pour l’instant disponibles que sur leur site internet), car à peine 20% des Français achètent la nourriture de leurs animaux sur internet. En permettant un accès à un plus grand nombre de consommateurs, Reglo veut augmenter son impact sur la bonne santé des animaux de compagnie et sur l’environnement.

Merci à Basile et Maxime d’avoir répondu à nos questions.

S. Barret


Ce contenu n’est pas sponsorisé. Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉

Donation