On dit que ce sont les navires de l’avenir, ces maisons américaines auto-construites dont le but est de rendre autonomes ses habitants. Dans un style post-apocalyptique à la Mad Max, le Earthship semble séduire de plus en plus d’adeptes de l’habitat alternatif. Chose rare, le fondateur de ces drôles d’habitations vend aujourd’hui une de ses dernières réalisations.

À n’en pas douter, si la civilisation occidentale devait s’effondrer, les habitants d’un Earthship s’en sortiraient probablement mieux que les autres. À l’origine de ces incroyables structures reproductibles à souhait (avec beaucoup d’huile de coude), Michael Reynolds, un architecte de 68 ans préoccupé par la crise écologique qui frappe le monde depuis les années 1970. Utilisant de vieilles boîtes, des bouteilles et des pneus comme matériaux de base, il a su créer un nouveau style de construction organique aujourd’hui porté en véritable exemple dans le monde entier.

Un Earthship, c’est plus qu’une maison, c’est une machine conçue pour survivre. L’eau de pluie, le soleil et le vent sont capturés et utilisés comme ressources de manière à rendre l’habitat pratiquement autonome en énergie. Ainsi, il nécessiterait moins de 100 euros de frais domestiques par an pour y vivre. Placée face au sud, chaque maison possède un potager sous serre. Même en plein désert, ses matériaux et son orientation en font une maison fraiche en été et confortable en hiver où il fait bon vivre.

« Que se passe-t-il si l’économie s’écroule ? Que se passe-t-il si les politiques ne fonctionnent pas ? Les gens restent en charge de leur vie. Le plus grand changement qui se produit, c’est que les gens deviennent moins dépendants des pouvoirs en place et plus en sécurité dans leur existence. » confiait Michael Reynolds au journal Vice.

L’une des constructions de Reynolds est à vendre depuis quelques temps. L’étonnante demeure est située dans une communauté indépendante de 200 personnes à Tres Piedras au Nouveau-Mexique. D’une superficie de 200 mètres carrés, avec 2 salles de bains, trois chambres et une grande zone principale, la demeure est adaptée pour une grande famille ou une communauté qui voudrait la partager. Elle possède enfin tous les avantages d’un Earthship traditionnel dont une autonomie en énergie et en eau. Le prix adapté au marché américain risque cependant d’en refroidir plus d’un. Comptez $325,000 (330.000 euros) pour ce petit bijoux prêt à l’emploi. Un prix qui rebute, mais qui devrait encourager les volontaires à construire leur propre Earthship pour un coût bien plus raisonnable. Reste à trouver un lieu où l’administration urbanistique sera clémente…

Dining

Exterior

Bedroom

Living-room

Bedroom21

Master-bath

Tub

Bedroom1b

Bedroom3

Interior


Source : earthship.com / Photo Credit: Kirsten Jacobsen et  Jamila

Donation