Envie de partager du « Nutella » fait maison, des monsters-cookies ou encore du saumon en papillote avec des gens de votre quartier ? Depuis février, 5 jeunes nantais, à travers la création de la plateforme collaborative MyCookr, connectent les envies culinaires locales de chacun !

Guillaume, Sylvain, Raphaël, Florian et Simon, issus d’horizons différents (développement, communication, marketing et design), n’ont pas attendu la fin de leurs études pour se lancer dans la vie active. « On a été lauréats 2013 du concours « Les Entrepreunariales » et on ne s’y attendait pas » précisent-ils, « c’est à partir de là qu’on a travaillé plus sérieusement et que MyCookr a pris sa forme actuelle ». Pendant deux ans, ils ont construit et développé un site collaboratif mettant en avant le fait-maison ainsi que le partage et la cuisine sous toutes ses formes.

« Nos grands-parents sont pour la plupart des experts de la cuisine et des recettes traditionnelles. Nous souhaitions offrir la possibilité à ces cuisiniers amateurs de vendre leurs plats faits-maison aux étudiants et aux actifs qui n’avaient ni le temps, ni l’envie de cuisiner »

C’est ainsi qu’est né MyCookr, un site où les passionnés de la cuisine maison et les déçus de la malbouffe industrielle peuvent se retrouver pour échanger plats préparés, tables d’hôtes, ateliers de cuisine, recettes…

11066790_831371953609856_803835384712454327_nImage à la discrétion de Mycookr.fr

Seule règle : le fait maison

MyCookr met en relation les passionnés de cuisine, les gourmands, les cordons bleus, les touristes, les pressés, les étudiants, les grands-mères et tous ceux qui aiment cuisiner ou manger pour les inviter à partager leur savoir-faire et leurs expériences. Une seule règle : le fait maison. Il est donc possible d’acheter, vendre ou échanger des plats, pâtisseries ou produits faits-maison, de partager ses recettes favorites, d’organiser des ateliers de cuisine de tous types ou de formuler des souhaits culinaires aux cuisiniers de la communauté.

Que ce soit pour la découverte des saveurs, le goût de la rencontre, l’amour du fait-maison, le manque de temps ou de savoir, une chose ne change jamais : l’amour de la cuisine. Un système de géolocalisation permet de trouver facilement d’autres membres de la communauté à proximité. Et c’est ce qui fait toute la différence entre MyCookr et les poids-lourds du culinaire on-line : « On se veut une passerelle entre le virtuel et le réel », plaident les cinq jeunes créatifs pour qui « le but est que les gens se rencontrent en vrai ».

MyCookr est également une expérience « gamifiée » puisque les membres peuvent non seulement se suivre entre eux, commenter et partager leur actualité, mais aussi attribuer des notes. Dès leur inscription, les Cooks (surnom donné aux membres de MyCookr) créent leur avatar et peuvent gagner des points d’expériences, des niveaux et des badges en fonction des actions et de la cuisine réalisée. Objectif : rendre la cuisine enthousiasmante et ludique. Ce système permet également à chaque Cook d’avoir sa propre identité sur la plate-forme et de mettre en avant ses spécialités. Un bon moyen de repérer les plus appréciés par la communauté.

La prochaine étape du projet sera le lancement d’une campagne de crowdfunding sur Ulule afin de réaliser une web-série de 12 épisodes sur les acteurs du fait-maison. Tout comme leur site, elle sera diffusée gratuitement sur Youtube et lors du WebSummit 2015 à Dublin en novembre (1er évènement européen web et nouvelles technologies). Une application pour iOS et Android devrait également être développée pour faciliter le lien entre les adeptes de la bonne cuisine. On imagine déjà la possibilité de créer des petits concours locaux de cuisine à l’image des émissions populaires du genre, le coté compétitif en moins.

Une initiative qui porte en elle le souhait d’entreprendre de manière positive mais également durable. Car chaque plat cuisiné « maison » est un préemballé qui n’est pas acheté, avec toutes les conséquences environnementales qu’on imagine. Par ailleurs, les plus jeunes générations furent habituées à consommer de la nourriture en boite dont il est permis de douter de la qualité et des méthodes de production qui en sont à l’origine. MyCookr propose ainsi d’animer le « mieux manger » sur base de l’échange, de la rencontre et de la solidarité.

11043331_803110276436024_8722356921772792737_oImage à la discrétion de Mycookr.fr


Sources : mycookr.com / facebook.com/MyCookr / nantes.fr

Donation