« Nouveau Monde » : la vision constructive d’une nouvelle société

En dépit des râleurs, lobbies, pessimistes, des milliers d’alternatives pour un mode de vie serein voient le jour. De plus en plus de documentaires témoignent d’un monde en mutation, mu par une pensée positive et créative, par des gens qui apportent des réponses audacieuses aux défis d’aujourd’hui. « Nouveau Monde » en fait partie, il plaide avec vitalité pour une société rééquilibrant l’humain, la nature et l’économie.

Yann Richet, 43 ans, vit dans les Cévennes avec sa famille et réalise des documentaires inspirés par ses engagements militants. Son profil d’auteur-réalisateur s’est forgé au fil de rencontres, expériences et voyages… Son objectif : appréhender différentes cultures et alternatives au modèle dominant avec une véritable conscience sociétale. Après avoir été primé pour deux de ses documentaires (« Guatemala, 500 ans après » et « Raisons de vivre »), il en a réalisera plusieurs autres confirmant son intérêt profond pour les démarches alternatives, les mouvements libres, les systèmes participatifs et collaboratifs et pour ce qu’il qualifie de « ciné-vérité » (une quête sincère d’authenticité et de spontanéité).

croissance

Dans le même esprit, entre autres, que « L’urgence de ralentir » (Philippe Borrel y montre, aux quatre coins de la planète, des citoyens qui refusent de se soumettre aux diktats de l’urgence et de l’immédiateté pour redonner du sens au temps à travers un panel d’initiatives individuelles et collectives), « En quête de sens » (l’histoire de Marc de La Ménardiere et Nathanaël Coste, partis à la rencontre de philosophes, paysans, sages, professeurs et agriculteurs pour trouver des réponses au « comment » la société occidentale en est arrivée là et au « comment » contribuer à faire changer les choses), ou « Demain » (Cyril Dion et Mélanie Laurent ont réalisé un documentaire sur les solutions collectives et multiculturelles face aux crises actuelles qui sortira à l’automne 2015), « Nouveau Monde » est né d’interrogations sur cette société malade et d’une envie de réaliser un film engagé, constructif, optimiste et réaliste.

À l’automne 2012, Yann Richet est allé sur les routes de France pour commencer la réalisation de son « road movie des alternatives ». Il y a rencontré des « gens éclairés » (prospectivistes, scientifiques et précurseurs, lanceurs d’alerte, médias activistes, chefs d’entreprise, élus, citoyens…) qui réfléchissent, proposent un changement positif de civilisation, des alternatives pragmatiques à notre économie conventionnelle, seuls ou en collectivité.

Dans le Nord, un maire redessine complètement l’avenir de sa ville économiquement désastreuse grâce à la 3e révolution industrielle, en Isère, des ingénieurs et des paysans construisent ensemble un nouveau tracteur et en partagent toutes les données de fabrication sur Internet,… Il met en lumière des solutions et des perspectives d’avenir prometteuses, qui se trouvent parfois juste à côté de nous !

Pour mener à bien son projet, dont la sortie est prévue en décembre 2015 (en parallèle de la COP 21, Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques), Yann fait appel à la générosité des contributeurs via la plateforme de financement participatif Cowfunding.fr. Il dispose lui-même de peu de revenus et souhaite, avant tout, que le financement de son film corresponde à l’esprit du message : fondé sur une économie de moyens, des pratiques collaboratives ainsi que des logiques horizontales et inventives. Pour réaliser son film, il a notamment utilisé une caméra upgradée avec des logiciels open source, des accessoires réalisés en imprimante 3D, du troc de services, etc.

Avec le montant escompté, il aura le minimum indispensable pour finaliser un film de qualité, le diffuser en salle ou le proposer aux télévisions. S’il récolte plus, il pourra peaufiner l’étalonnage, la bande-son, la communication, voire développer la version anglaise. Envie de vous inscrire dans cet écosystème positif et collaboratif centré sur l’idée que les choses deviennent possibles quand on s’en empare et qu’on s’y met à plusieurs ? Vous pouvez encourager ce « Nouveau Monde » en suivant ce lien : http://www.cowfunding.fr/nouveau-monde/


Sources : cowfunding.fr / arte.tv / facebook.com