Jeff Deming ses deux enfants et leurs Roulottes Tziganes !

Ce n’est pas la première fois qu’on vous présente le mouvement Tiny Houses sur Mr Mondialisation. Et pour cause, il ne cesse de grandir et de donner naissance à de belles initiatives toujours plus originales en rupture avec le système de consommation dominant. Gypsy Getaway Wagon, la dernière en date, nous vient de Reno aux États-Unis et a été érigée par Jeff Deming et ses deux enfants de 11 et 13 ans ! « On a toujours besoin de vivre comme un Tzigane de temps en temps pour se reconnecter » explique-t-il. Découverte du petit monde de Jeff et sa famille.

Un vent de liberté

Rappelons-le, le mouvement Tiny Houses a vu le jour au début des années 2000 pour défendre des valeurs qui vont à l’encontre de notre système sédentaire et consumériste, où la taille des maisons témoigne le plus souvent du statut social. Une évolution du mode d’habitation qui s’accompagne d’une révolution dans la façon de percevoir ce qui compte vraiment dans l’existence. C’est plus précisément avec l’ouragan Katrina et la crise financière américaine de 2008 (explosion de la bulle immobilière) que le mouvement prend de l’ampleur, nourri par les craintes croissantes des citoyens face aux incohérences écologiques et économiques de notre vision sociétale de l’habitat.

Photo : Gypsy Getaway Wagons

S’il est pour certain une véritable nécessité pour se loger, le mouvement Tiny Houses séduit, tout spécialement les jeunes générations pour qui « se réaliser » rime de moins en moins avec l’aspect matériel d’une réussite qui se concentrerait uniquement sur la carrière et l’accès à la propriété. Le succès au cinéma de Captain Fantastic semble d’une certaine manière en attester. « Vivre simplement pour vivre mieux », une simplicité volontaire prônée par les adeptes du mouvement pour en finir avec la crise écologique fondée sur un système de consommation/production. On peut trouver dans ces micro-maisons de nombreuses symboliques : se libérer du salariat, sortir d’une logique d’endettement (souvent à vie), vivre dans le respect de l’environnement, se sentir libre, moins s’encombrer, etc.

C’est ce besoin de liberté, de reconnexion avec soi-même et avec la nature qu’a voulu assouvir Jeff lorsqu’il s’est lancé dans la création de son Gypsy Wagon. Un petit bout d’art coloré fait-main et construit sur un lit de remorque qui lui a apporté le bonheur d’une mobilité absolue. Si les Tiny Houses peuvent être fixes, transportables, ou mobiles, pour Jeff le choix était évident : la mobilité avant tout, à la manière des caravanes de Tziganes !

Photo : Gypsy Getaway Wagons

Démocratisation de l’expérience Tiny House

Mais pour Jeff, pas question de s’en tenir à ça. Persuadé que chacun d’entre nous a un besoin urgent de s’évader de temps en temps pour fuir le bruit constant de notre société, il s’est mis en tête de démocratiser l’expérience Gypsy Wagons pour tous. Chacun peut donc demander à Jeff de lui construire sa micro-maison colorée sur mesure, chacune d’entre elles étant unique. Et si l’idée est encore prématurée, rien ne nous empêche de profiter des quatre roulottes prévues à la location, aux noms aussi évocateurs que « Teagan’s treehouse », ou encore « Sun Salutation ».

Car si le prix de construction d’une Tiny House n’a aucune commune mesure avec celui d’une maison traditionnelle, il n’est tout de même pas donné à tout le monde de s’offrir une liberté à un coût qui s’estime entre 15 000 et 50 000 € la Tiny. Mais ce prix, qui n’est autre que le coût réel des matériaux et de la main d’œuvre, qui peut être contourné avec de l’huile de coude, des amis et des compétences. L’important pour Jeff, est de pouvoir offrir à chacun la chance de connaître l’expérience de vivre, l’espace d’un instant, dans une micro-maison et de connaître la joie de sortir des sentiers battus pour se reconnecter avec ce qui compte vraiment ! Mais ce chemin long et tortueux est avant tout une expérience personnelle.

Photo : Gypsy Getaway Wagons
Photo : Gypsy Getaway Wagons

Un pas de plus vers un nouveau style de vie

Un nouveau chapitre dans la percée des Tiny Houses qui réitère une fois de plus l’importance que prennent les notions de mobilité et de liberté dans notre société. Un mouvement encore en marge de la société et de ses valeurs dominantes, mais qui ouvre la voie à de réelles transformations et qui témoigne d’un véritable choix de rupture. Que ce soit par des petites expériences ou bien par un réel changement de quotidien, on tend petit à petit vers la notion de néo-nomadisme. Si le nomadisme était, selon le Larousse, un « genre de vie caractérisé par le déplacement des groupes humains en vue d’assurer leur subsistance », le néo-nomadisme témoignerait d’autres besoins et envies. Avant toute chose, une envie éternelle de se déplacer, de découvrir, et le besoin de fuir l’enfermement, tant physique que mental.

Photo : Gypsy Getaway Wagons

Sources : Tiny House Blog / Gypsy Getaway Wagons / Forum Vies Mobiles / Toits Alternatifs