« Tous élus » : et si vous vous présentiez aux municipales de 2020 ?

Face à la perte de confiance de la population en ses élus, faudrait-il, afin d’inverser la tendance, encourager un renouvellement plus régulier de la classe politique ? C’est ce que propose « Tous Élus », un jeune mouvement en France qui appelle une mobilisation citoyenne pour les Municipales de 2020 avec ce message : #Pourquoipastoi ?

La démocratie représentative est en berne, difficile de le nier. Et l’une des manifestations les plus frappantes de ce déclin est le fossé de plus en plus marqué entre la population et ses représentants. C’est fort de ce constat qu’une dizaine de jeunes se sont réunis autour d’un projet commun ayant pour objet d’encourager tout un chacun – oui, vous ! – à se présenter aux municipales en 2020. L’association, ainsi créée, « Tous Elus », est a-partisane. Son objet est d’aider les personnes qui le souhaiteraient à se préparer à des élections et non pas de les accompagner dans une campagne à proprement dite, ou de les aider à rejoindre un parti. Le mouvement est composé d’une quinzaine de structures engagée pour la citoyens et les jeunes, comme Animafac, MakeSence ou I-Boycott.

Crise de la représentativité

« L’objectif n’est pas de créer des listes ou un parti qui se présenteraient aux municipales de 2020 »,  insiste Ninon, l’une des cofondatrices, mais d’accompagner toute personne qui le souhaiterait, indépendamment de ses convictions et de ses idées. Le mouvement national encourage la mobilisation et la formation des 18 – 35 ans, notamment dans les milieux populaires, en ville et à la campagne pour les municipales de 2020.

Étudiante en master recherche en sciences de l’éducation à Lyon et engagée dans plusieurs associations, la jeune femme s’est rendu compte, avec d’autres amis, que leur tranche d’âge se « désintéresse totalement de la politique » et que ce désintérêt concernait d’autres cercles au sein de la population. « On ne se sent plus représenté par les politiques, on a l’impression qu’ils vivent sur une autre planète », poursuit Ninon.

La jeune femme cite volontiers quelques chiffres qui illustrent ces clivages et la crise de la représentation que traverse la France. L’abstention progresse irrésistiblement depuis 50 ans, atteignant son plus haut pourcentage au premier tour des législatives de 2017, avec un taux de 51 %. L’abstention touche en particulier les milieux populaires, puisqu’on observe 69% abstentionnisme chez les ouvriers, contre 50% chez les cadres. Paradoxalement, ce sont ces mêmes milieux populaires qui souffrent le plus de la politique d’austérité. Autre élément marquant, le manque de lien entre les jeunes et la politique : ces premiers sont 87 % à considérer qui ne sont pas assez représentés.

« On est le coup de pouce pour se lancer »

Donation

Afin de redonner tout son sens au jeu politique, Tous Élus veut permettre à chaque citoyen de participer aux (vrais) débats et « donner accès à un droit politique fondamental : celui d’être représenté par des élus, et de se porter candidat aux élections ». Le mouvement, qui vient d’être lancé début février, s’articule essentiellement autour de formations gratuites en ligne ou proposées lors de réunions partout en France. Ces formations doivent permettre à chacun de se familiariser avec les éléments pour mener une campagne ainsi que le rôle des élus. Sont également expliqués des sujets plus techniques, comme le budget d’une commune ou encore la question de la comptabilité d’un mandat d’élu avec celle d’une activité personnelle.

Le lancement du programme début février a connu un certain succès, puisque 600 personnes se sont inscrites pendant les premiers jours. Chacun peut s’inscrire à la formation sur la page de l’association et recevoir dès aujourd’hui les premiers documents liés à la formation. Alors, #pourquoipastoi ?


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉

Donation