Il est vrai que sous nos latitudes occidentales, de nombreux enfants croulent sous les cadeaux plastiques estampillés « made in china » à Noël. Un bien triste départ dans la vie alors qu’il serait sans doute plus judicieux de montrer l’exemple le plus tôt possible contre la société du paraître et de l’accumulation sans fin que nous reproduisons de générations en générations. Bien sur, cela ne consiste pas à priver les enfants des joies des festivités ni même de cadeaux, mais bien d’orienter nos choix vers plus de cohérence. Car à travers le monde, de nombreuses fêtes ont lieu sans nécessairement participer personnellement à ravager un peu plus la planète. (NB : Comme tous nos articles, ceci n’est pas un publireportage. Il n’y aura donc aucun lien pour vous faire acheter des choses).

Quand vient la question du rapport des enfants aux grandes questions de notre temps, il est courant d’entendre dire « laissez-les rêver ! ne brisez pas leurs rêves d’enfant ». Selon eux, il faudrait retarder le plus possible l’entrée dans le monde réel en les berçant au rythme convenu de la société de consommation. Paradoxalement, on ne peut pas construire des adultes éclairés et un avenir serein en perpétuant les mêmes comportements destructeurs dès l’enfance, d’autant que la prochaine génération devra faire face aux conséquences terribles de notre inconsistance actuelle.

Pourtant, les enfants sont souvent les premiers à avoir de la curiosité et à poser des questions sur la manière dont les choses autour de nous fonctionnent. Avec pédagogie et intelligence, il est possible de leur offrir des fêtes dignes de ce nom, sans céder aux nombreuses injonctions marketing qui encadrent Noël. Quelques pistes non exhaustives…

1. Plats et desserts « maison »

Pourquoi ne pas préparer un plat hors du commun dont vous n’aurez aucun doute du succès ? Il n’y a plus d’excuse, le web regorge de recettes simples et efficaces pour émerveiller les papilles gustatives des jeunes et moins jeunes. Faire un test plusieurs jours avant si vous doutez de vos compétences en la matière…

Certes, le monde moderne nous pousse à courir toujours de plus en plus vite, au point d’être déconnectés, faute de temps, de l’art de faire les choses soi-même. Pour être tout à fait en accord avec des valeurs fortes de transition, pour ceux qui en ont les moyens, ne pas hésiter à tenter l’expérience en mode « bio » et « local ».

There were so many beautiful entries to our #veganfestiveseason party this week that Corinne @kuhrinnswelt and I couldn't choose just one winner – so here are four instead. 🍾 @the_balanced_kitchen surprised us with these beautiful bliss balls that we just can't stop looking at. Don't they look amazing!? @bbbakery.at's gingerbread is a real piece of art! We're getting hungry just looking at it! @fondofflavour made the most delicious looking coconut macaroons – …and honestly, is there anything better than coconut macaroons? (Ummm no, there really isn't.) Last but not least @darilu's star shaped cookies look so festive and delicious – we just want to eat them all at once! Thank you all so much for joining our little party, guys! And don't forget there's still time to enter. We can't wait to see your next posts! . . . . . . #veganfood #christmas #veganchristmas #christmasparty #xmas #xmasfood #christmasfood #foodporn #foodshare #featureparty #sharethelove #veganxmas #plantbased #plantbasedbaking #plantbasedchristmas #chrtistmastreats #vegantreats

A post shared by Maria (@maryles_plantry) on

2. Une plante

Hasbeen une plante ? Pas forcément aux yeux d’un enfant ! Vous seriez étonnés d’apprendre que de nombreux enfants s’émerveillent spontanément face à la nature. Certaines plantes sont originales et vont attiser naturellement leur curiosité. Le bonzaï par exemple, ou bien certaines plantes carnivores, placent l’enfant en position de responsabilité vis à vis d’une chose vivante et, quel-qu’en soit l’issue, l’expérience reste positive. De plus, le risque reste limité comparé à un animal qui pourrait souffrir en cas de désintérêt rapide (on connait tous le taux d’abandon alarmant une fois l’été arrivé).

De manière générale, les enfants sont très vite bombardés de messages commerciaux dans les médias, et donc d’envies, qui s’accentuent par socialisation à l’école. Si les pontes du marketing n’attendent pas pour s’attaquer aux petits cerveaux disponibles, aucune raison aux parents d’attendre pour désamorcer ce contrôle mental par la discussion ouverte.

Stunning "family picture", courtesy of the world famous Crespi Bonsai Museum in Italy 🇮🇹

A post shared by 🇮🇹 🇯🇵 Bonsai Addicted 🇯🇵 🇮🇹 (@bonsaiaddicted) on

3. De l’argent liquide (VRAIMENT?)

Non, on ne vous invitera pas à tendre un billet de 50€ à votre enfant le soir de Noël. Faites preuve d’originalité. Le billet n’est qu’un accessoire, c’est la manière dont vous allez le faire apparaître ou le cacher qui compte… On peut imaginer un jeu de piste original sur le thème de Noël. Créer un peu de magie à travers « le moyen » rend la chose attractive.

Mais n’est-ce pas une mauvaise chose d’offrir de l’argent ? Si l’argent peut forcément avoir une notion négative dans l’imaginaire des parents, il place l’enfant face à un choix libre : comment le dépenser ? Une occasion d’en parler ouvertement avec lui ! D’où vient l’argent ? Qu’est-ce que l’acte d’achat ? D’où viennent ces choses que les parents achètent ?

4. Des livres

On est trop facilement amené à penser que « les livres, c’est chiant ». Vraiment ? Qu’est-ce qui permet d’ouvrir l’imaginaire des enfants aujourd’hui ? Les vidéos qui buzzent sur Youtube ? Les émissions de télé réalité ? Entre les BD, les mangas et les livres fantastiques, le domaine littéraire pour enfant est loin de faire faillite. Il est au contraire en pleine progression ! Et si vous craignez la nouveauté, il y a toujours les grands classiques de la littérature illustrés pour les plus petits. Dans tous les cas, c’est une erreur de croire qu’il faut attendre l’âge adulte pour enrichir culturellement l’être humain. Et les enfants comptent sur nous pour leur ouvrir des portes.

5. Des coupons-cadeaux « maison »

Un cadeau simple mais diablement efficace à partir d’un certain âge. Une série de petits coupons décorés à la main avec des souhaits à réaliser pour l’enfant. Par exemple : « Manger ce que je veux aujourd’hui » ou « Droit pour une balade gratuite ». Là encore, l’enfant est invité à réfléchir à la manière dont il fera usage de ce « pouvoir » avec vous. Reste à être imaginatif.

6. Le « fait-maison »

Retroussez vos manches et faites CE cadeau qui sera unique au monde ! Le Do It Yourself (faire-soi-même) est de plus en plus pratiqué. Une manière de mettre de l’âme dans vos cadeaux. Dans 20 ans, peut-être que l’enfant s’en souviendra encore… De plus, avec l’arrivée de l’impression 3D, il est possible de recouvrir à cette alternative si on manque de doigté.

Unique-and-cheap-homemade-christmas-decorations-ideas-for-christmas-table-or-shelf-of-fireplace-setsimage : decorativedecorideas.com

7. L’artisanat

Que faire quand on a pas la main bricoleuse ? Passez par un artisan ou un artiste. Oui, c’est plus cher qu’une babiole en plastique made in l’autre bout du monde, mais ça ne finira pas à la poubelle aussi vite. Une manière douce d’introduire l’idée de la qualité, de l’âme artistique des choses. Une occasion d’expliquer à ceux en âge de comprendre la différence d’origine des objets et l’implication directe pour ceux qui les produisent.

8. Des cours offerts !

De la danse, du violon ou encore apprendre le combat de sabre laser (ne rigolez pas, ça existe), il y a des cours que vos enfants vont certainement apprécier. Ne pas faire l’erreur cependant de projeter ses propres envies sur les enfants. Il suffit bien souvent de leur poser la question.

Star-Wars-Jedi-Babies-Crib-Wars-Episode-I-The-Baby-Menace

9. L’équipement de sport

C’est tellement évident… une nouvelle fois, éviter de projeter ses propres passions sur l’enfant… il n’est pas forcément cet athlète de dodgeball que vous vouliez devenir ! 😉

10. Le kit de science

Qui n’a jamais eu son kit du petit scientifique ? Une occasion d’introduire l’enfant aux sciences de manière douce et ludique. À ce titre, il est bon d’éviter de cantonner les enfants à des rôles sexualisés hérités du siècle dernier. Le petit garçon chimiste VS la petite fille caissière, c’est terminé.

11. Une balade « extraordinaire »

Sortir de la routine peut émerveiller les enfants facilement car ils voient toujours le monde d’une manière beaucoup plus édulcorée qu’un adulte. Alors, il ne faut pas hésiter à les emmener dans un voyage « extraordinaire » tout en faisant monter l’adrénaline par des petits indices…

12. Les jeux de société

Quoi de mieux qu’un jeu de société pour développer l’intelligence et la créativité chez l’enfant comme l’adulte ? Attention cependant car les pièges existent parmi les milliers de jeux de société. Beaucoup vendent explicitement la société de consommation en boite avec la collaboration avec des grandes marques. Le secteur s’est développé dernièrement avec nombre de jeux de société et de plateau indépendants avec un fond pédagogique assumé.

13. Le jouet écologique

Il n’y a pas d’âge pour se mettre à l’écologie. Au même titre qu’il existe des produits durables pour les adultes, il existe de plus en plus de jouets « classiques » dont la durabilité est affichée. Avec un œil averti cependant car le greenwashing (écologie marketing de façade) reste une réalité.

14. Cette chose qui change tout

Réussir un cadeau, c’est avant tout être à l’écoute des enfants avant d’être à l’écoute des publicités. Il y a cette chose qui importe plus que le reste pour lui ou elle. Une chose qui fera toute la différence. Communiquer, questionner, rester attentifs aux détails… il faut parfois prendre le temps pour être certain de faire plaisir. Cependant, ce n’est pas forcément ce que les enfants réclament sur l’instant qui fonctionne le mieux. Certaines envies sont provoquées de manière très passagère à cause de la publicité. Il faut savoir faire la différence entre une réelle envie et une réaction à un support commercial.

15. La magie

Faisons de cette journée une aventure extraordinaire qui marquera son esprit. Créons de la magie ! que ce soit à travers des tours de magie, mais également de la décoration, de la musique, des surprises qui ont du sens. Le plus beau cadeau, ce n’est pas celui qu’on déballe, c’est un ensemble de petites choses simples qui ne se limitent pas au jour de Noël… Pour ça, il faut oser sortir de sa condition d’adulte un instant et se souvenir de l’insouciance d’un temps passé.


Source : The Church of J.C. of Latter-day Saints

Enfin, le dernier conseil : Il n’y a pas de miracle. Inutile de se mettre la pression. Être parent, c’est un combat d’une vie ou l’échec est autorisé. Naturellement, on peut toujours éviter de céder aux injonctions de la publicité. Certains vont même jusqu’à ne plus faire les fêtes pour différentes raison. Si nous décidons de vivre Noël comme une fête commerciale, alors notre Noël deviendra un produit de consommation comme un autre. Si nous vivons cette soirée comme un moment de partage, d’amour et d’authenticité, alors les cadeaux seront le reflet de cette simplicité.

Les enfants, via les contacts sociaux et les médias, savent ce qu’ils veulent plus que jamais, car ils subissent de l’influence chaque jour. Nos choix de cadeau s’inscrivent sur un fil rouge plus large d’éducation. Soyons à l’écoute de nos enfants, discutons avec eux, il y a toujours du bon à en sortir et, pour eux, des valeurs à forger. Après tout, ils ne sont que des adultes en modèle-réduit !

D’autres idées ? Partagez-les avec nous en commentaire !


Nos travaux sont 100% gratuits et indépendants grâce à vous. Soutenez-nous aujourd’hui en nous offrant un café. 😉