Accord historique pour les uns, pétard mouillé pour d’autres, la COP21 vient de s’achever laissant un gout amer dans la bouche des militants écologistes. Les débats se sont en effet déroulés dans un climat sécuritaire proche de la paranoïa. Alors qu’à Paris la répression faisait rage, même contre les intellectuels, marcheurs et manifestants pacifistes, le reste du monde s’autorisait à réclamer du changement dans la joie et la bonne humeur.

Au regard de l’actualité, il a été possible de constater qu’il ne faisait pas bon être écologiste de terrain durant la conférence climat qui avait lieu à Paris. En raison des attentats récents, le gouvernement français a pris (et conserve toujours) des mesures d’urgences liberticides qui, en temps normal, auraient été inimaginables. Outrepassant largement le cadre du terroriste islamiste, le gouvernement n’a pas hésité à pointer la menace grandissante des écoterroristes sans précisément définir qui ils sont. Ainsi, dans une note des services de renseignement français, qu’a pu se procurer France Inter en novembre, les activistes « radicaux » de la galaxie écologiste et altermondialiste se retrouvaient au même rang que les terroristes d’Al Qaïda.

S’il est vrai que plusieurs crimes liés à la protection de l’environnement eurent lieu en France, rien ne permet pourtant d’imaginer une attaque terroriste de large échelle par les militants écologistes. Par ailleurs, le risque provient d’une infime minorité de radicaux potentiellement violents. Pourtant, et à plusieurs reprises, ce sont les manifestants pacifistes qui vont faire les frais d’une répression aveugle, stigmatisante et généralisée tout au long de la COP21. Un non sens total alors que ces écologistes réclament un monde meilleur, le plus souvent dans la joie et la bonne humeur.

Lorsque des violences vont éclater place de la République, une grande majorité de médias mainstream afficheront un portrait lamentable des militants écologistes. Les images et témoignages par centaines démentiront cette version, les violences émanant uniquement d’une poignée de black-blocs gardée à l’écart par les manifestants eux-mêmes. Selon les chiffres officiels, sur 4500 manifestants (au 29 novembre), on comptait une trentaine de personnages violents, soit moins d’1%. La répression s’abattra pourtant sur l’ensemble des militants, offerts en pâture à tous les jugements hâtifs comme aux matraques et à la haine des commentateurs trop peu soucieux des nuances de la réalité.

Pour rééquilibrer les forces et remettre un peu de couleurs dans une vision bien terne d’un militantisme qui place le vivant au centre de son action, on vous propose un tour d’horizon non-exhaustif de ces « écoterroristes » (selon la caricature) qui représentaient les 99% des manifestants à Paris, mais également partout à travers le monde. De quoi nous inviter à comprendre que ceux qui ont eu le courage de descendre dans la rue pour afficher leurs opinions sont loin de tous les clichés qui ont circulé à leur sujet.

Donation

22778965144_efb649dce3_oPhotographie : Matthew Kirby

22780138243_6237b1c115_oPhotographie : Matthew Kirby

22796019613_68f1b4b8cf_oPhotographie : Alisdare Hickson

22804408463_ce78409e5b_oPhotographie : Alisdare Hickson

22862276849_6d52aa82ac_oPhotographie : Peg Hunter

22967732694_c94a1e5127_oPhotographie : Mark Dixon

23058757299_318499f854_o

23314257981_c05f04617f_oPhotographie : Ecocenter Екоцентр

23339839309_7b8975f967_oPhotographie : Mark Dixon

23381196456_4c4e9f0d54_oPhotographie : Matthew Kirby

23508046432_730d6cf304_oPhotographie : COP PARIS (Arnaud Bouissou)

23546573081_1fcb2fa750_oPhotographie : COP PARIS (Arnaud Bouissou)

23593595822_5e1fbe18f7_oPhotographie : GLOBAL 2000

23609553986_588d33461b_oPhotographie : Takver

23622072391_08d3b55035_oPhotographie : Takver

23677907275_e2650f3786_oPhotographie : Takver

23704686625_df39f6f74f_oPhotographie : Takver

22114973299_339b6f72d7_oPhotographie : POC21 – Proof of Concept

Bonus

[VIDEO RASSEMBLEMENT CHAMP-DE-MARS] La COP21 a trahi ses promesses : 20 000 personnes mobilisées samedi 12/12 sur le…

Posté par Action non-violente COP21 sur mardi 15 décembre 2015


Source : franceinter.fr / Photographie à la une : Mark Dixon

Donation