2 millions de dollars en 48H. La « ruche robinet » est un succès

    Le 21 février, on vous présentait 2 apiculteurs australiens qui viennent d’inventer une nouvelle ruche dont le mécanisme dérangerait moins les abeilles. Le 22 février, ils lançaient un financement participatif sur Indiegogo. Les jours suivant, pas moins de 2 millions d’euros étaient récoltés pour lancer leur projet.

    Perçue comme une véritable révolution par de nombreux apiculteurs du monde, l’invention de deux amoureux de l’abeille vient de faire un buzz international rarement observé dans l’histoire du financement participatif. Leur projet, fruit de 10 ans de travaux, de tests et de prototypages va donner naissance à une ruche d’un nouveau genre. Cedar et Stuart Anderson mettent ainsi au point la première ruche à robinet, facile d’utilisation et qui laisserait les abeilles en paix lors de la récolte.

    Soutenus par plusieurs apiculteurs américains importants, ils décident d’en parler au monde en vue d’en faire un crowdfunding. Visiblement, leur projet de « ruche facile » a touché le cœur d’un très large public. L’objectif était d’atteindre 70 000$ pour lancer la ruche sur le marché. À l’étonnement général, ce sont plus de 2,3 millions de dollars qui finiront dans leur cagnotte après quelques heures, alors qu’il reste encore 41 jours pour financer le projet. C’est près de 3000 pour-cent de l’objectif initial.

    honey-4

    À quoi est du cet enthousiasme ? Selon la manière dont les auteurs présentent le concept, l’extraction du miel serait désormais invisible pour les abeilles. Les bénéfices seraient conséquents, aussi bien pour l’Homme que pour l’Abeille : diminution de la mortalité, suppression du stress lié à la récolte, facilité déconcertante de la récolte, moins de danger et d’organisation pour le producteur. Dans une situation où le nombre d’abeilles décline de manière inquiétante, il serait bien plus facile, avec ce type de ruche, d’offrir un toit à des créatures qui partagent généreusement une partie de leur production.

    L’ingéniosité de l’invention résiderait dans un système d’alvéoles partiellement préfabriquées. Une fois operculées par les abeilles, à la demande, le mécanisme crée un espace au centre des alvéoles afin de libérer le miel par le bas, vers un robinet. Pour garantir la bonne santé des abeilles, il suffit de prélever du miel en quantité raisonnable. Notons cependant qu’un certain nombre d’individus s’opposent à l’idée « d’exploiter » les abeilles pour leur miel. D’autres voient la chose comme une collaboration qui protège l’abeille des risques extérieurs. Libre à chacun d’en tirer ses propres conclusions.

    ruche_hive_flow

    « Hallucinant… Ce n’est pas souvent qu’une chose si révolutionnaire peut heurter à ce point mon esprit. S’épargner 20% du travail n’est pas facile, 40% serait incroyable, 60% révolutionnaire… Mais 95%, c’est ahurissant ! » a déclaré Michael Bush, l’un des plus importants apiculteurs des États-Unis, auteur d’ouvrages sur l’apiculture naturelle.

    Plus de détails sur cette invention dans notre précédent article.

    B-SLVFICYAA8Ztd.png_large


    Source : Indiegogo