« Transition, piège à con ? » : 3 conférences pour comprendre les enjeux du futur

Le Média TV vient de mettre en ligne un cycle de conférences-débats entièrement consacrées à l’écologie en présence de spécialistes dans leur matière. Leur objet est de creuser, sous différentes perspectives, les défis auxquels le monde d’aujourd’hui est confronté. Les trois séquences, d’une durée de 80 à 90 minutes, apportent à chacun de nouvelles clés pour comprendre le monde d’aujourd’hui et de demain. À ce titre, l’intervention de Jean-Baptiste Fressoz est particulièrement remarquable.

La crise environnementale embrasse tous les secteurs de la société et demande par conséquent une approche pluridisciplinaire. Dans le cadre de l’émission d’éducation populaire « Arcadia », Le Média propose trois conférences sur la transition écologique en présence successivement d’une juriste, d’un historien et d’une architecte-chercheure.

1/ « Les Lois de la nature » avec Valérie Cabanes, juriste en Droit International spécialisée dans les Droits de l’Homme et le Droit humanitaire, auteure de « Homo natura » :

« Déforestation, acidification des océans, fonte des glaces, montée du niveau des océans, extinctions massives d’espèces animales, pollutions aussi diverses que destructrices, depuis l’avènement de l’ère industrielle, l’impact de nos activités sur l’environnement ne cesse de croître. Le développement récent de nos sociétés s’est fait sous un principe philosophique potentiellement problématique : l’homme doit dominer la Nature pour quitter l’état sauvage. Mais que faire aujourd’hui pour changer la donne ? Avons-nous des outils qui nous permettent de repenser notre relation à la Nature et plus globalement à la Terre sur laquelle nous vivons ? »

Ce premier débat pose une question essentielle : comment intégrer les limites environnementales à nos actions ? Pour Valérie Cabanes, si les principes écologiques sont inscrits dans la loi fondamentale, ils pourraient s’imposer à toutes les autres normes en vigueur. Son intervention donne du grain à moudre et fait écho à une initiative récente allant dans le même sens, l’Appel pour une Constitution Écologique et dont Mr Mondialisation est signataire.

2/ Transition, piège à con ? avec Jean-Baptiste Fressoz, historien des sciences des technologies et de l’environnement et chercheur au CNRS., co-auteur, avec Christophe Bonneuil, de  « L’Événement Anthropocène » :

La deuxième conférence mérite une attention toute particulière : elle interroge les trajectoires de la transition énergétique, un sujet déterminant puisque cette question structure l’avenir de l’économie mondiale. À l’échelle globale, « il n’y a jamais eu de transition énergétique dans le passé […] les d’énergies se sont additionnées les unes aux autres », nous apprend Jean-Baptiste Fressoz. En d’autres termes, l’usage du charbon n’a pas signé la fin du bois comme combustible, et le pétrole ne s’est pas non plus substitué aux autres énergies, dont l’usage à même continué à progresser. Jusqu’à aujourd’hui, la même règle vaut pour les énergies renouvelables (qui s’en sont pas moins nécessaires). Pour que la transition énergétique soit efficace, il faut donc aller plus loin dans le raisonnement.

Au regard de ces éléments, des questions délicates s’imposent. Nos sociétés axées sur la croissance des productions seront-elles capables de basculer d’un régime d’énergies fossiles à un nouveau modèle basé sur les énergies renouvelables ? Qu’est-ce qu’une réelle transition énergétique ? Une telle bascule a-t-elle déjà eu lieu dans l’histoire de l’humanité ? Les éléments de réponse développés par Baptiste Fressoz relancent le débat sous un angle peu exploré jusqu’à présent par les mouvements écologistes.

3/ Les villes en transition avec Dominique Gauzin-Müller, architecte-chercheure : https://www.lemediatv.fr/les-programmes/arcadia/1-3-les-villes-en-transition-dominique-gauzin-muller/

« Alors que plus de la moitié de la population mondiale vit en ville, les enjeux d’urbanisme et de transformation de nos cités deviennent cruciaux pour opérer une véritable transition écologique. Qu’il s’agisse de l’étalement urbain, des modes de transport, de la présence de l’eau et du végétal, c’est la façon dont nous pensons nos villes qui doit être repensée en profondeur. Dans cette conférence, Dominique Gauzin-Müller, architecte-chercheure, membre de l’association Negawatt et professeur à l’école d’architecture de Strasbourg, vient explorer avec nous les enjeux de cette transformation essentielle. »

Avec elle, la conférence interroge les futurs de nos villes en explorant les mutations en cours, comme le succès de l’habitat participatif, mais aussi la nouvelle modélisation des centres pour y favoriser l’émergence de transports doux ou l’intégration de nature.

Le cycle de conférences est à découvrir dans son intégralité sur le site du Média.


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉