Il y a de ces artistes étonnants dont on apprécie croiser la route. Mandril, et son petit monde étrange, en fait partie. Sa dernière œuvre critique, une reconstitution de Babel, en mode steampunk post-industriel, inspiré d’un imaginaire débordant.

Marc Ferrario, alias Mandril, est un jeune artiste d’origine Suisse. Véritable couteau multifonction artistique (made in Switzerland, naturellement), il exprime sa vision du monde moderne à travers des techniques variées allant du dessin à la peinture en passant par la poésie et l’infographie.

13022015-_MG_2845 - copie

Plusieurs de ses œuvres sont colossales, en témoigne sa dernière réalisation au nom chaud-froid de Steam-Babel. Il ne lui faudra pas moins de 470 heures de travail pour jeter sur le papier cette vision de la Tour de Babel, symbole biblique bien-connu souvent utilisé dans l’imaginaire occidental pour représenter la méga-machine post-industrielle de l’ère pétrolière.

10991595_10152922237413644_7750140007843935829_o

« Allons, moulons des briques et cuisons-les au four. Ainsi ils employèrent les briques comme pierres et le bitume leur servit de mortier. (…) Allons, construisons-nous une ville et une tour dont le sommet atteindra jusqu’au ciel, alors notre nom deviendra célèbre et nous ne serons pas disséminés sur l’ensemble de la terre. » (Genèse 11)

10988572_10152922237683644_492321578150561304_o

Donation

1966205_10152922239978644_1635130799096046386_o

11004599_10152922240048644_3111450003499922158_o

Mandril, c’est aussi une série d’œuvres où se mêlent ses centres d’intérêts et ses craintes quant à la sciences, au mysticisme, à l’ère industrielle des villes tentaculaires. Il explore de son imaginaire quelques utopies urbaines où on peut imaginer l’homme bien seul, isolé entre quelques murs de béton. L’artiste exprime ici l’angoisse inhérente aux âmes trop vagabondent qui aspirent probablement à d’autres mondes lointains. Découvrez ici quelques-unes de ses créations et bien d’autres sur son site officiel.

tumblr_nhf2cvJ5G41u7571ro1_1280

tumblr_nhpgjl7XRf1u7571ro1_1280

tumblr_nhpgafSAyL1u7571ro1_1280

tumblr_m9l518tEo61qh14xio1_1280  tumblr_nhpfoyc69q1u7571ro1_1280

tumblr_nhpfeuP3PS1u7571ro1_1280

tumblr_nhpfjuCcnE1u7571ro1_1280

tumblr_m9l66pSZZa1qh14xio1_1280

tumblr_m9l66pSZZa1qh14xio9_1280

tumblr_mzyjsqNHox1qh14xio10_1280

tumblr_mzyjsqNHox1qh14xio2_1280

tumblr_nhpgkv5UzM1u7571ro1_1280

Marc Ferrario ne manque décidément pas de ressource. Il explore ici une autre technique qui consiste à se jouer de la lumière pour faire la jaillir de sa toile. Pour se faire, il perce son support de manière plus ou moins profonde de manière à illuminer les villes qu’il représente.

tumblr_mv559emtju1qh14xio3_1280

tumblr_mv559emtju1qh14xio7_1280

tumblr_mv559emtju1qh14xio5_1280

tumblr_mv55u2OpCR1qh14xio4_1280

tumblr_mv55u2OpCR1qh14xio5_1280

tumblr_mv55u2OpCR1qh14xio9_r1_1280

tumblr_mv55u2OpCR1qh14xio2_r1_1280


Source : la-mandr.tumblr.com

Donation