Il transforme de vulgaires courges en luminaires aux ombres merveilleuses

Un artiste polonais a eu la brillante idée de transformer une espèce de courge en objet d’art utilitaire : des luminaires qui révèlent des scènes fantastiques dans l’obscurité. Quand l’imaginaire artistique rencontre l’écologie…

Symbole d’obscurité ou d’une présence maléfique dans la culture occidentale, l’ombre a longtemps fasciné les Hommes. Si Platon s’en servait pour démontrer l’illusion dans laquelle peut vivre un Homme naturellement bercé par les lieux communs d’une société, c’est bien grâce à sa puissance picturale et figurative sur l’esprit humain. Et si aujourd’hui des théorèmes savants nous prouvent que tout cela n’est en fait qu’un simple phénomène d’optique, la magie d’une lumière flamboyante ou d’une ombre profonde reste toujours entière pour chaque esprit qui sait l’observer.

« La lumière est une sorte de magie : immatérielle mais visible. » explique Przemek Krawczyński sur son site. Nous avons été éblouis par le travail de cet artiste de 32 ans vivant à Łódź, en Pologne. Initialement orienté vers des travaux d’architecture, il a choisi en 2009 de se consacrer exclusivement à l’art de la sculpture. Et son matériau est pour le moins atypique, puisqu’il s’agit de gourdes, ces cucurbitacées également appelés calebasses en Afrique. En les creusant sur différentes couches puis en y perforant, à la main, des milliers de petits trous, l’artiste crée des luminaires surprenants. Guidé par son instinct scientifique, il nous fait découvrir des formes géométriques complexes, à base de rosaces ou de lignes droites s’entremêlant comme dans un labyrinthe. Un travail exécuté avec une précision millimétrique.

11402458_989504764413749_2081826086237603340_o

885651_973712959326263_2728740189586261642_o

En allumant la lampe, cette forme si complexe devient pourtant une évidence. La lumière traverse alors les milliers de petits trous, et projette des motifs démesurés sur les murs, le sol, le plafond Tout cela dans une atmosphère zen et psychédélique. Ainsi, si l’œuvre, non illuminée, est déjà en soi une prouesse de symétrie et de détails, c’est lorsque la nuit tombe et qu’elle éclaire la pièce qu’elle prend tout son sens.

« Soudain, tout ce qui nous entoure, tout ce que nous pensions connaître par cœur et qui semblait si usé par le temps, devient l’arrière plan d’un paysage d’une indicible beauté », explique l’artiste sur son site.

tumblr_nl0neb9kMB1u0cltuo1_1280

Utilisant d’abord des gourdes polonaises, il a découvert les calebasses Africaines lors de son voyage au Sénégal. Leur coque est étonnamment plus facile à travailler que le bois, en raison de son homogénéité et de sa résistance. Les possibilités sont infinies.

La création complète d’une lampe comporte le tracé des esquisses et du motif, le nettoyage de la gourde, la gravure, la sculpture, la perforation, la peinture, la protection, la création de la base et, enfin, l’assemblage final de la lampe. Ainsi, chaque pièce est unique, et prend entre deux et quatre mois pour être réalisée.

tumblr_nk3apkboie1u0cltuo1_1280

Nous offrant un spectacle sans égal, l’artiste réconcilie à jamais l’ombre et la lumière en les associant avec brio. Un travail remarquable de finesse et de patience à admirer sans modération sur son site, ou chez vous, si vous avez la chance d’acquérir l’une de ses créations.

Son Tumblr : http://calabarte.tumblr.com/

Son site : http://www.calabarte.com/

tumblr_nlre09BDsX1u0cltuo1_1280

tumblr_ncyw216yRO1u0cltuo1_1280

table_lamp_xx___butterflies_by_calabarte-d79acqs

table_lamp_xviii___by_night_4_by_calabarte-d56p3cd

table_lamp_xvi___by_night_2_by_calabarte-d4zh14j

standing-lamp-xiii-by-calabarte-1

standing_lamp_xii_by_night_5_by_calabarte-d3h14dh

standing_lamp_xi_by_night_18_by_calabarte-d3ay2bn

tumblr_nm7zg2LHIo1u0cltuo1_1280

floor_lamp_ii_affirma___by_night_4_by_calabarte-d6kbe2z

Calabarte-31

12140161_1041929319171293_2259276743185889373_o

11136137_948646688499557_8626066689853616579_o

10649081_861981017166125_3955148645669635819_o

1277074_638400912857471_1107028630_o

11040183_944175535613339_3582658008046242288_oToutes images à la discrétion de Calabarte.com / Przemek Krawczyński


Sources : journal-du-design.fr / inhabitat.com