Belgique – Pendant deux jours, les 28 et 29 septembre prochains, un festival de « danse naturelle » se tiendra au château de Bossuit à Avelgem en Belgique. La particularité de Suntribe Festival ? Ni drogue, ni alcool pour une fête ouverte à tous et toutes, quel que soit l’âge, adultes, enfants, anciens… Chacun y trouvera une activité pour satisfaire ses envies et ses goûts. Découverte d’un festival atypique comme nos amis belges savent en faire.

S’il y a bien une similitude universelle dans toutes les cultures humaines, c’est ce besoin de se rassembler pour fêter l’existence au son de musiques autrefois locales. Aujourd’hui, ces musiques tribales ont fait le tour de la planète mais luttent toujours pour ne pas disparaître, pour conserver quelques oreilles attentives, loin du monde commercial qui se soucie bien peu d’elles. Au cœur du Suntribe Festival, cette volonté de développer la sensibilité de chacun dans un esprit de communauté, de se (re)trouver soi-même uni au sein d’un groupe en quête d’une harmonie et d’un bonheur intérieur. C’est presque cliché, et pourtant, c’est le socle de l’évènement tant l’esprit du commun est au rendez-vous.

Parmi les activités que nous promet le festival : la présence de dj’s aux sons alternatifs loin des musiques mainstream, d’artistes nationaux et internationaux, de concerts intimes, d’ateliers, de plusieurs espaces de danses, d’un marché culturel alternatif, des « soundsessions », un espace spécialement dédié aux enfants, un jardin zen, des guérisseurs professionnels, un lieu de cérémonie pour des rituels ethniques du monde entier et plus encore… Et pour satisfaire les estomacs, de la nourriture saine et des boissons rafraîchissantes.

Flyer de l’édition 2019

Concernant le concept de « danse naturelle », il s’agit de pour chacun d’exprimer physiquement son énergie vitale qui se mêlera à celle des autres pour créer une énergie de groupe. Une expérience transcendantale (la trance Goa) à tenter sur la Sunstage, les pieds nus dans l’herbe et les arbres pour tout paysage loin du climat étouffant de la vie citadine et de notre quotidien anxiogène. Car si l’actualité nous promet l’extinction, il serait une erreur de nous laisser sombrer dans nos idées noires. Le Jardin extatique, nouveauté de l’édition 2019, sera exclusivement dédié à la danse du même nom pour y « canaliser les énergies » symboliquement sur toute la durée du festival : chaque jour, des sessions de deux heures de danse, sans chaussures, en silence, dans le respect de tout le monde avec six dj’s pour animer cet espace.

Édition 2018
Édition 2018
Édition 2018

Sur scène, se produiront de nombreux artistes belges mais aussi hongrois, allemands, anglais, français et néerlandais : Karim Baggili, Los Callejeros, Airtist, Mitsch Kohn, Mystical Mystery, Leki and Nicolas Mortelmans, Carrie Tree… Plusieurs genres de musique seront représentés : folk, rock, piano « mystique », reggae ethnique, acoustique tribal… il y en a forcément pour tous les goûts, mais leur note commune est de prendre aux tripes ceux qui écoutent avec le cœur.

Pour prendre le temps de se ressourcer dans le calme, un espace « santé » sera mis à disposition pour recevoir des massages holistiques, faire du yoga,… Des soins prodigués par des professionnels. Le tout se tiendra dans le cadre naturel et magnifique du château de Bossuit à Avelgem. Un lieu boisé, paisible et idéal pour rester connecté avec la nature. Comme pour tout festival, un camping sera aménagé à proximité pour que les participants puissent passer les trois nuits sur place et ainsi rester pour toute la durée du festival. Naturellement, chacun est naturellement prié de garder les lieux propres après son passage.

Édition 2018
Le château de Bossuit.

La cerise sur la gâteau : le tout est organisé sans but lucratif ! L’organisateur du festival, Universa, est une association sans but lucratif (ASBL) qui a pour objectif principal de créer plus de communautés et d’apporter plus de conscience dans la vie de chacun, afin de pousser les individus à agir en conséquence. À noter que les créateurs de cette initiative sont flamands, raison pour laquelle le site web officiel n’est qu’en néerlandais/anglais pour le moment.

 

S.Barret


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Afin de perpétuer ce travail, soutenez-nous aujourd’hui par un simple thé 😉

Donation