Décidément, Banksy n’a pas peur d’aller au bout de ses convictions. Alors que son exposition Dismaland, pastiche grandeur nature et apocalyptique de Disneyland, vient de fermer ses portes, l’artiste anonyme a déclaré vouloir offrir l’infrastructure aux migrants situés à Calais.

Banksy ne cesse décidément de nous surprendre. Le mois dernier, il dévoilait un projet colossal, fruit de la collaboration avec de nombreux artistes engagés : Dismaland. Plus subversif que jamais, le faux parc temporaire fut une vraie mine d’or de symboles satiriques, d’œuvres militantes et de créativité subversive.

L’exposition s’était notamment parée d’une attraction toute particulière où des migrants, entassés dans des barques, dérivaient dans un bassin sombre cernés de bateaux de police. Au même moment, dans le monde réel, nombre de ces barques venaient se fracasser sur les côtes européennes, faisant de nombreuses victimes. Dans le même temps, la crise syrienne frappait aux portes de l’Europe… Une situation qui ne laisse visiblement pas Banksy indifférent.

dismaland3Yui Mok/PA Wire via ZUMA Press

Après ses 5 semaines d’ouverture, le parc vient tout juste de fermer définitivement ses portes. C’était sans compter sur cette annonce de Banksy, laconique, mais assez précise pour créer la surprise. L’artiste, ou du moins les organisateurs du projet Dismaland, compte démanteler le parc et envoyer les structures à Calais, en aide aux réfugiés.

Le message précise :

Bientôt… Dismaland Calais.

Les poutres et les fixations qui constituaient Dismaland sont acheminées vers la “jungle” de Calais pour être transformés en abris. Aucun ticket ne sera disponible en ligne.

Avec la pointe d’humour noir qu’on lui connait, Banksy offre donc son parc sous forme d’abris pour les réfugiés de Calais. Dismaland sera vraisemblablement livré en pièces détachées sans qu’on sache à ce stade comment sera organisée la reconstruction en abris. Comme quoi, il n’y a pas de limite au recyclage, même en matière d’aide humanitaire. Plus qu’un geste pratique, c’est également un message symbolique fort en soutien à ceux qui souffrent, enfermés dans des camps, sans savoir où aller.

Rappelons que la situation à Calais, où affluent toujours de nombreux migrants, est tendue. Nombreux d’entre eux sont dans l’attente désespérée de rejoindre l’Angleterre pendant que d’autres tentent une traversée sauvage. Selon France 3, des dizaines de ces migrants sont morts à Calais depuis 2009 en tentant de rejoindre la Grande-Bretagne de manière clandestine.

dismaland_banksy_calaisCapture d’écran du site de Dismaland au 28 septembre 2015


Source : http://dismaland.co.uk/