L’année 2017 se termine pour tous, y compris pour l’équipe de Mr Mondialisation qui boucle sa 1800ème publications de l’année ! Le temps d’un instant, nous pouvons faire le bilan de ces douze derniers mois pendant lesquels notre inquiétude fut grandissante face à l’inaction de gouvernements qui entreprennent bien trop peu de choses contre la crise écologique et humaine, et perpétuent des logiques économiques qui clivent de plus en plus la société entre gagnants et perdants. Malgré ce triste constat, nous avons également observé que les énergies citoyennes se démultipliaient : chaque mois, plusieurs dizaines de personnes et de groupes citoyens nous ont présenté des projets résolument tournés vers l’avenir, avec l’envie de bâtir un mode de vie alternatif à leur échelle. C’est vers eux que se tournent nos regards à la veille de 2018.

De notre point de vue, en 2017, les tendances observées les années précédentes ont été confirmées. L’année passée, à la même période, nous écrivions déjà que « les clivages au sein de la société sont de plus en plus marquants et marqués », alors que nous constations également « un retour en force des idées réactionnaires et des haines qui les entretiennent. Partout à travers le monde, des minorités subissent l’intolérance et la violence autant économique que sociale ». Ces mots raisonnent tristement alors que des centaines de milliers de personnes (Rohingyas) fuyaient cet été la Birmanie, persécutées en raison de leur religion.

En ce qui concerne le climat, tous les indicateurs sont plus que jamais dans le rouge. Et malgré l’appel historique de 15 000 scientifiques à agir, les représentants politiques ne sont pas prêts à mettre en cause le système économique actuel, retardant la possibilité d’une transition de fond. Pourtant, la lutte continue. Alors que l’élite politique et économique semble chercher des réponses au défi climatique en procédant à de simples petits ajustements du marché, sans interroger le système dans lequel nous vivons, les militants et activistes sont de plus en plus nombreux à le dire : il n’y aura pas de changement tant que nous ne sortiront pas du paradigme social qui accroît les inégalités, justice sociale et climatique allant de paire. Plus que jamais, environnement et solidarité sont intrinsèquement liés.

Nous avons sélectionné 25 articles rédigés par nos soins cette année sur mrmondialisation.org (sur un total de 1800 publications) qui reflètent la situation que nous venons de décrire. Tout en conservant à l’esprit le fossé entre les mises en garde répétées des scientifiques et les réponses politiques timides, voire à contre-courant, nous avons tenu, avant tout, à faire honneur à celles et ceux qui s’engagent à leur échelle pour montrer qu’un autre monde est possible. (liste non exhaustive qui fait inévitablement l’impasse sur d’autres sujets d’actualité tout aussi importants).

1 – Une France 100% durable est possible, si nous le voulons ! L’association Negawatt rappelle que le développement des énergies durables est possible avec de la volonté politique. Les propositions de négaWatt sont articulées autour de trois axes : le développement des énergies renouvelables, le gain d’efficacité et enfin la sobriété.

2 – Un exemple de résistance. Alors que l’ubérisation accroît la précarité des travailleurs, certains font le pari de la coopérative pour préserver leurs droits et gagner en autonomie. Nous sommes allés à la rencontre d’un collectif de coursiers libres, à Nantes. 

3 – Est-il possible d’avoir une activité économique maraîchère sur moins d’un hectare ? Judith, jeune néo-paysanne est bien déterminée à en apporter la preuve. Rencontre.

4 – Une nouvelle fois, nous sommes rattrapés par les horreurs causés par l’industrie de la fourrure. Fin 2017, nous (re)découvrons les images de renards gavés pour les fins du secteur de la mode…

5 – Comment expliquer qu’un personnage de fiction puisse habiter les rêves des petits et des grands du monde entier depuis tant de temps ? Que représente ce Robin des Bois pour chacun d’entre nous, individuellement comme collectivement ? Une chose est sure, le Mythe de Robin des Bois dépasse de loin le simple conte populaire… Redécouverte d’un héros aux multiples facettes. 

6 – C’est un évènement historique : il y a quelques semaines, 15 000 scientifiques signaient une tribune commune pour alerter des conséquences du changement climatique. Seront-ils entendus par les citoyens et les gouvernements ? 

7 – Les années passées ont été marquées par plusieurs fuites de documents révélant chacune à leur tour l’une des facettes de l’évasion fiscale. Après les « Panama papers », les « Paradise papers », dernier épisode en date, démontrent à quel point l’évasion fiscale est un phénomène systémique, qui n’a rien de marginal. Au contraire, il s’agit d’une pratique normalisée qui sert les multinationales, les banques et les personnes les plus fortunées qui souhaitent échapper à l’impôt, donc à leur responsabilité sociale.

8 – Sommes-nous seulement conscients qu’avec le changement climatique et la raréfaction des ressources, la civilisation thermo-industrielle pourrait être sur le point de disparaître ? Nous en avons discuté avec le collapsologue Vincent Mignerot.

9 – Cet été, le loup était pointé du doigt pour son supposé rôle dans la multiplication des feux de forêt. Une manière pour certains de détourner les regards des vrais problèmes. Nous avons démêlé le vrai du faux avec l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages.

10 – Mettre fin au sans-abrisme, en France, est-ce possible ? Oui, d’après le programme « Un chez soi d’abord ». 

11 – Rien ne freine les industriels quand il est question de rentabilité. Pour cause, la société suédoise H&M était accusée en octobre de brûler des tonnes d’habits invendus chaque année, en dépit de tous les efforts annoncés pour adopter un modèle plus durable du point de vu environnemental.

12 –  Le film OKJA, qui brille véritablement par son engagement et a le grand mérite de soulever plusieurs questions de société encore occultées. Nous avons voulu nous faire notre propre avis sur ce film phénomène, qui, sous couvert d’histoire fantastique, nous ramène à nos propres limites. Présentation. 

13 – L’étude menée par Gerardo Ceballos, Paul R. Ehrlich et Rodolfo Dirzo, publiée dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences, fait froid dans le dos. Ces derniers n’hésitent pas à évoquer une « défaunation », ou pire, l’accélération alarmante de « la sixième extinction de masse ». Et celle-ci n’a rien d’un phénomène naturel.

14 – Défendre un autre monde peut vous couter cher, très cher… Les défenseurs de l’environnement payent trop souvent leur engagement de leur vie. Selon Global Witness, 200 activistes ont été assassinés en 2016 en raison de leur militantisme, un triste record. 

15 – Le scénario du film d’animation Wall-E serait-il proche de nous ? Entre publicité omniprésente, obésité morbide et pollution, les points communs avec nos sociétés sont nombreux. Petit tour d’horizon agrémenté de nos observations.

16 – Les élections françaises 2017 ont également été marquées par la multiplication des dysfonctionnements. Inscriptions non prises en compte, radiations de masse, bugs informatiques étranges,… Nous faisions alors un état des lieux de ce triste évènement bien peu démocratique. 

17 – Peut-être la vidéo engagée la plus bouleversante que nous ayons traité jusqu’ici. Difficile de la décrire tellement elle nous laisse sans voix. À la fois œuvre artistique à part entière, constituée de dizaines de tableaux animés, et critique acerbe de la société marchande, elle nous plonge brutalement dans les névroses de l’occident.

18 – Les citoyen.ne.s peuvent ils attaquer les États en justice en raison de l’inaction face au changement climatique ? En Belgique, il sont 30.000 qui espèrent faire plier le gouvernement grâce au droit. 

19 – Que nous raconte la science-fiction d’hier sur notre société présente ? À l’heure où l’avenir de l’humanité laisse place au doute, la réalité dépasse parfois la fiction à de nombreux égards.

20 – Pour gagner en autonomie et reprendre le contrôle de la production d’énergie, certains citoyens se regroupent pour mettre en place leurs propres moyens de production. L’occasion de décentraliser les questions énergétiques et d’encourager la transition.

21 – À l’heure où l’obsolescence rapide des objets est devenue un problème, les repair-café sont des niches de résistance au « tout jetable », à la fois conviviales et engagées dans la lutte pour la préservation de l’environnement. Au Repair Café de Liège, qui se tient régulièrement depuis 2013, l’événement mensuel est particulièrement courtisé. Rencontre.

22 – Selon cette étude l’esclavage ne s’est jamais porté aussi bien qu’aujourd’hui. Le travail forcé rapporte 3978 dollars par an pour chaque personne exploitée. Au moins 21 millions de personnes vivent aujourd’hui dans des conditions d’esclavage moderne. Et combien d’autres en sont réduits à ne pouvoir que survivre de leur salaire ?

23 – Les projets industriels comme celui de la Montagne d’or en Guyane ne questionnent pas seulement la pertinence environnementale et sociale de ces projets sur le court terme, mais la société dans laquelle nous vivons. Rencontre avec le collectif Or de question, qui s’engage pour que les intérêts humains priment sur le tout économique.

24 – Les publicités et les contenus sponsorisés se multiplient sur internet. Mais sommes nous vraiment conscients du prix ? 

25 – Les trois plus gros producteurs de viande dans le monde émettent autant de pollution que la France entière. Pour espérer pouvoir atteindre les objectifs climatiques fixés par l’accord de Paris, des efforts importants sont à réaliser dans le secteur sous l’impulsion des États, seuls à pouvoir soutenir les modèles agricoles alternatifs qui peinent à se développer sans une intervention politique.

Si vous aussi vous pensez que ces informations de 2017 (non exhaustives) sont primordiales pour comprendre le monde dans lequel nous vivons, en vue de l’améliorer, nous vous invitons à partager cet article et à en parler autour de vous.


Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Soutenez-nous aujourd’hui en nous offrant un thé. 😉 ☕

Donation